Inter-Environnement Bruxelles

Pour un « jardin de quartier » sur la berme centrale !

Publié le samedi 25 avril, par IEB
Version imprimable

Le confinement dû à la crise du Covid-19 frappe plus durement les quartiers populaires, notamment Stalingrad, Lemonnier, Portes d’Anderlecht et de Ninove, Cureghem : logements exigus et familles nombreuses, pas de jardin, peu de parcs et d’espaces verts,... Il faudra pourtant de l’espace pour respecter les distances de sécurité sanitaire dans des quartiers où nombre d’habitants ne pourront prendre de vacances. Nous proposons de collaborer pour rendre cette période plus vivable pour nos quartiers : cet été, retirons les voitures de la berme centrale Poincaré-Abattoir et aménageons-la en un vaste jardin de quartier, pour les familles qui n’ont ni jardin ni terrasse !

La berme centrale Poincaré-Abattoirs, c’est un espace d’environ 25.000 m2 au cœur des quartiers populaires parmi les plus denses de la capitale, entre le pont du chemin de fer et la Porte de Ninove. Occupée par la Foire du Midi pendant les mois d’été, elle devient un vaste parking le reste de l’année. Pour s’aérer, les familles qui vivent autour de la berme n’ont que le choix de déambuler dans des rues aux trottoirs étroits, où la voiture prend beaucoup de place, au détriment parfois du respect des mesures de distance physique préconisées. De nombreuses structures d’aide aux personnes précaires et aux sans-abris se concentrent aussi autour de la berme. Ces publics sont lourdement frappés par le confinement : sans logement, interdits de s’asseoir, ils sont parfois contraints de marcher toute la journée pour ne pas être en infraction.

Or le centre de crise l’a annoncé : pas de grande manifestation d’ici au 31 août en Belgique. Cela signifie qu’il n’y aura probablement pas de Foire du Midi à Bruxelles. C’est l’occasion pour faire de la berme centrale un vaste jardin de quartier, dédié aux riverains plutôt qu’aux voitures.
Beaucoup de familles et commerçants des quartiers Stalingrad, Lemonnier, Cureghem, Porte d’Anderlecht et Porte de Ninove, frappés par une baisse de revenus mais aussi par les restrictions, ne pourront sans doute pas se permettre d’aller en vacances cette année et très probablement les voyages à l’étranger ne seront pas admis. Il est important de permettre à ces familles et aux usagers des structures d’aide sociale, de jouir de la berme, un espace public qui offre un vaste potentiel pour s’aérer, bouger, tout en respectant les distances physiques. Cela soulagera aussi les rares petits parcs aux alentours, qui sont bondés les beaux jours et risquent de devenir des foyers de transmission du Covid. Quelques rues autour du Square de l’Aviation/Square Pecqueur deviendront « woonerf », mais cela ne représente qu’une toute petite surface.

C’est aussi l’occasion pour poser un geste fort en termes d’aménagement du territoire et de mobilité. Le déconfinement nécessitera de garder la distance pendant un certain temps encore. Tout comme cela est envisagé pour le Pentagone ou d’autres quartiers, la place de la voiture doit y diminuer au profit des usagers contraints de sortir, faire leurs courses, travailler, et aux familles qui n’ont pas d’espace pour prendre l’air. On doit mettre à profit ces périodes d’adaptation pour passer à une ville plus adaptée à ses habitants.


convivence-samenleven.be


Soutien

Dernier ajout : 28 septembre.