Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Le droit au logement doit être une priorité. Votons en connaissance de cause !

Publié le mercredi 21 mai 2014, par IEB

Fait nouveau en Région bruxelloise, les acteurs du droit au logement, syndicats et associations, se sont réunis au sein d’une plateforme commune et se sont accordés sur deux revendications jugées les plus cruciales pour concrétiser le droit au logement. Les organisations membres ont passé à la loupe les réponses des partis politiques en matière de logement. Pour la Plateforme Logement, le prochain gouvernement bruxellois devra instaurer un système obligatoire de loyers objectifs et accélérer le rythme de la construction et de la rénovation de logements publics et particulièrement sociaux.

Pour les organisations membres, le prochain gouvernement bruxellois devra prioritairement mobiliser ses nouvelles compétences en matière de baux pour instaurer un système obligatoire de loyers objectifs. Nos organisations ne pourraient accepter que la Région se prive des outils légaux aujourd’hui à sa disposition pour lutter contre les loyers excessifs trop souvent imposés par certains bailleurs. A cette fin, nous demandons un gel temporaire des loyers et la création d’une « commission paritaire locative » compétente en matière de fixation des loyers.

Pour les organisations membres, le prochain gouvernement bruxellois devra également s’atteler à accélérer le rythme de la construction et de la rénovation de logements publics et particulièrement sociaux. Afin d’apporter une réponse concrète aux ménages entrant dans les conditions d’accès au logement social,la plateforme plaide pour l’attribution d’une allocation loyer dans un système encadré. Cette aide financière permettra de limiter la charge des loyers – encadrés – à une proportion budgétairement soutenable au regard des revenus des dits ménages.

Forte de ces revendications, la plateforme logement a adressé un questionnaire aux principaux partis politiques bruxellois.Six partis ont répondu : PS, MR, FDF, ECOLO, CDH, PTB-GO. Leurs réponses apportent des précisions complémentaires, notamment en termes de priorités et de condition de participation au gouvernement. Aux yeux de nos organisations, il est important que les citoyens soient informés des trois constats issus de l’analyse des programmes électoraux en regard de nos priorités. Nous pouvons résumer de la manière suivante les réponses des partis. Quelques constats et analyses plus précises sont proposés ci-dessous.

Partis, êtes-vous pour ces propositions en faveur du logement ?
L’ensemble des partis se prononcent, par nombre d’avis pour ou contre chaque mesure proposée par la plateforme
GIF - 3.2 ko

Premier constat

Trois partis, à savoir le PS, ECOLO et le PTB-Gofont d’un encadrement généralisé des loyers une de leurs priorités politiques. Trois partis, à savoir le MR, le FDF et le CdH sont favorables à l’avènement d’une grille de loyers de référence. Mais le MR et le FDF choisissent de limiter son application aux bailleurs qui se porteraient volontaires, tandis que le CdH préfère encourager les bailleurs à appliquer une telle grille en subordonnant l’octroi d’une série d’aides publiques à son respect.

Deuxième constat

Sans en faire leur priorité, tous les partis, à l’exception du MR, sont, avec leurs nuances respectives, favorables à la concertation des acteurs du secteur du logement quant à l’élaboration d’une grille des loyers.

Troisième constat

Les ambitions des partis en matière de rénovation et de construction de logements sociaux peuvent être résumées de la manière suivante : le PTB-Go ambitionne de produire 50 000 logements sociaux pendant la prochaine législature. Le PS souhaite porter le rythme annuel de construction de logements sociaux à 800 logements par an. ECOLO affiche également d’importantes ambitions (2 000 logements/an mais avec un accent fortement placé vers l’accroissement du nombre de logements privés régulés). Le CdH souhaite augmenter la production de logements sociaux neufs et doubler le nombre de logements gérés par les Agences Immobilières Sociales. Le FDF souhaite développer les AIS, rénover et remplir le logement social. Le MR conditionne la construction de nouveaux logements sociaux à la rénovation préalable du parc existant. Enfin,le MR propose d’autoriser la vente de logements sociaux et communaux.

La campagne de la plateforme logement

Tant que la crise du logement continuera de faire des victimes, la plateforme fera entendre la voix des plus faibles et fera pression sur le monde politique pour des actions concrètes à l’échelle régionale.

Au lendemain des élections, nous suivrons de près les négociations et rappellerons les besoins réels des Bruxellois.

Samedi 14 juin, nous organiserons une journée de mobilisation citoyenne pour demander un logement pour tous maintenant. Rendez-vous au Carré de Moscou, place Marie Janson, à 1060 Bruxelles, de 10 à 19 h.

A l’automne, nous remettrons au prochain Gouvernement une pétition signée par des milliers de Bruxellois.

Toutes les informations sur cette campagne sont disponibles sur www.plateformelogement.be.

Autant le savoir : la plateforme logement sera un interlocuteur incontournable du prochain Gouvernement bruxellois !

Plus d’infos


Prises de position

Dernier ajout : 24 juillet.