Inter-Environnement Bruxelles

Nanterre, du bidonville à la cité

Publié le mardi 12 novembre 2019, par Victor Pereira
Version imprimable

Nanterre, du bidonville à la cité ·

Nanterriens et Nanterrois : les premiers sont les habitants de Nanterre, les seconds les étudiants et les enseignants-chercheurs de l’université installée dans cette commune de la banlieue parisienne. L’usage de deux dénominations distinctes révèle à quel point l’université de Nanterre, ouverte en 1964 afin de soulager le trop-plein d’étudiants de la Sorbonne, s’est maintenue à l’écart de la ville où elle s’est implantée. Dans son ouvrage issu d’une thèse de doctorat, Victor Collet s’intéresse certes à l’université mais il analyse plus spécifiquement une population sans cesse maintenue aux marges de l’espace social et politique nanterrien : les immigrés, et plus particulièrement les Algériens, des années 1950 aux années 1980.

Suivant une trame chronologique, le livre décrit les différentes discriminations qui ont mis à l’écart une partie des immigrés et de leurs descendants vivant à Nanterre. S’appuyant sur des sources écrites d’origines variées ainsi que sur de nombreux entretiens,...


Victor Pereira

http://journals.openedition.org/lectures/38024

info portfolio


Lectures

Dernier ajout : 26 septembre.