Inter-Environnement Bruxelles

Le credo de la gouvernance urbanistique bruxelloise : célérité, partialité et opacité

© Collectif Bas les PAD - 2021

En 2019, de nombreux habitant·e·s s’inquiétaient de la rafale de PAD mis simultanément à l’enquête publique : 8 PAD en 10 mois. La mitraillette continue deux ans plus tard puisqu’en l’espace d’un mois, pas moins de 4 de ces 8 PAD sont repassés sur la table du gouvernement régional : les PAD Gare de l’Ouest, Heyvaert, Josaphat et Mediapark. Alors que les PAD Mediapark et Josaphat bénéficieront d’une deuxième enquête publique, plus aucune consultation du public n’est prévue pour Heyvaert et Gare de l’Ouest malgré les nombreuses critiques émises par la Commission Régionale de Développement. Les changements aux PAD annoncés par voie de communiqués ne semblent pas suffisants pour rencontrer les réserves émises par les habitant·e·s, associations, voire communes sur ces plans qui semblent surtout conçus pour valoriser au mieux le foncier des grands acteurs immobiliers et les intérêts des promoteurs privés. Mais il est difficile de se prononcer, dans la mesure où aucune des versions modifiées des différents PAD n’est accessible en ligne à l’heure de rédiger cette note. Le Collectif BasLesPAD rappelle qu’il demande depuis mars 2020 un moratoire sur les PAD, et à tout le moins des changements fondamentaux de contenu et une deuxième enquête publique sur tous les PAD déjà engagés.