Inter-Environnement Bruxelles

La ville vue d’en bas. Travail et production de l’espace populaire

Publié le mardi 19 novembre 2019, par Stéphanie Vincent
Version imprimable

La ville vue d’en bas. Travail et production de l’espace populaire ·

Cet ouvrage publié par le Collectif Rosa Bonheur est fondé sur une enquête ethnographique de longue haleine – le travail de terrain a duré pas moins de cinq années – menée au cœur des quartiers populaires de Roubaix. Relevons tout d’abord l’originalité de ce travail collectif et engagé. Collectif, puisque Rosa Bonheur est composé de six maîtres·ses de conférences en sociologie et géographie aux intérêts de recherche à la fois proches et diversifiés, autour desquels gravitent de nombreux autres contributeurs, en particulier plusieurs équipes de recherche internationales intéressées aux mêmes thématiques. Engagé, ensuite, car la constitution de ce collectif de recherche et sa posture scientifique relèvent d’un parti-pris fort et explicite : être dans une approche compréhensive des classes populaires à partir de leur point de vue pour alimenter une analyse critique, néo-marxiste, de la ville, du travail et des rapports sociaux de classe. Si les classes populaires sont le plus souvent s...


Stéphanie Vincent

http://journals.openedition.org/lectures/38226

info portfolio


Lectures

Dernier ajout : 23 septembre.