Inter-Environnement Bruxelles

Changement à la tête d’Inter-Environnement Bruxelles

Publié le mercredi 12 septembre 2007, par I E B
Version imprimable

Changement à la tête d’Inter-Environnement Bruxelles ·

Anne France Rihoux a quitté IEB après 8 ans de présence en tant que secrétaire générale. Le bilan de sa direction est plus que positif aussi bien en termes financier qu’en termes d’équipe et de capacité de travail. Pour l’association, les acquis de son passage sont remarquables. Aujourd’hui, l’équipe a doublé en effectif, les comptes sont à jour et les paiements à temps.
Elle a appréhendé rapidement les rouages des grands thèmes qui préoccupent IEB : l’urbanisme, la mobilité, l’aménagement du territoire, l’environnement urbain ou le patrimoine. Elle a permis à IEB de prendre des positions claires sur des dossiers complexes.

On rappellera son rôle dans les actions avec les 4 Fédérations sous la présidence belge de l’Union européenne, le lancement des journées sans voiture, son énergie à transmettre aux comités les enseignements du PRAS dont la fameuse prescription 4.4 qui aurait dû sauver l’îlot Toison d’Or du projet Heron ou encore le lancement des campagnes « Quartiers Verts » qui ont tant de succès auprès des quartiers bruxellois. Notre Lettre d’information électronique et notre nouveau site sont également à mettre à son actif.
Aujourd’hui, Anne-France laisse à son successeur, aux membres de l’équipe et du CA un outil forcément perfectible, mais qui fonctionne bien, qui regorge d’énergies (espérons renouvelables !) et de projets. Au nom de l’équipe et des membres du CA, ainsi que des membres d’IEB, nous l’en remercions.

Mathieu Sonck a donc pris la direction d’Inter Environnement Bruxelles depuis la rentrée. Ingénieur civil et master en gestion d’entreprise à la base, sa voie dans le « business » était tracée. Mais cela ne correspondait pas à ses aspirations profondes. Il abandonne donc des fonctions dans une grande société de la place pour se lancer, caméra au poing, dans l’image. Avec une préoccupation : l’engagement citoyen. Cela l’a amené à être responsable de la communication audiovisuelle de Médecins sans Frontières.
La direction d’Inter Environnement lui permettra de conjuguer ses diverses compétences dans, comme il le dit lui-même, un travail plus politique qui vise à chercher des solutions assurant le meilleur cadre de vie possible sans logique partisane autre que l’intérêt collectif présent et futur.
Au départ d’une gestion administrative, financière et de l’équipe confortée, il hérite d’une structure relativement stable. A partir de là, il entend redéployer plus largement l’activité militante de l’association, pour en faire un acteur incontournable de la politique de la Ville. Plusieurs pistes lui semblent devoir être privilégiées : IEB doit continuer à apporter des propositions innovantes, actionner les bons leviers au bon moment et aussi apporter une attention particulière aux membres, c’est-à-dire aux comités de quartier et comités d’habitants spécialisés, qui sont à la fois source d’information et moteur d’innovations.
Bonne chance à lui et à IEB.

Jaqueline Gilissen
Présidente


Position

Dernier ajout : 4 juin.