Inter-Environnement Bruxelles

Avis défavorable pour l’éolienne d’Anderlecht !

Article publié le 5 mai 2021 par Cataline Sénéchal , Maud Marsin
Version imprimable

© Google - IEB

Pour rappel, EDF-Luminus et Coca-Cola souhaitaient installer une éolienne de 149,5m de haut, à une centaine de mètres du ring, de la promenade verte, des habitations, d’une réserve naturelle (Voegelzangbeek), d’un campus et...tournant partiellement au-dessus de toit de son voisin (Les Petits Riens) et de ses 300 travailleurs. IEB et plusieurs de ses membres et partenaires s’en sont inquiétés, non par opposition à l’énergie éolienne en ville - de petites éoliennes existent et d’autres sont en gestation - mais parce que son gabarit, et donc son impact environnemental était démesuré dans ce contexte urbain bien précis.

En effet, tout projet d’envergure, modifiant notablement son environnement doit être pensé en contexte. Ainsi, il devrait être soutenu par une étude d’incidences environnementales et s’intégrer dans un cadre réglementaire. Or, en région bruxelloise, ce cadre n’existe pas encore. Nous craignions que cette éolienne introduise un précédent - une sorte de jurisprudence, permettant à d’autres opérateurs privés de s’y faufiler.

La commission de concertation anderlechtoise a dû se réunir deux fois (30 mars et le 22 avril) pour émettre un avis majoritairement défavorable doté d’un avis favorable minoritaire de Bruxelles-Environnement. Par conséquent, le permis ne pourra être accordé par la Région que moyennant une justification pour la non prise en compte des nombreuses remarques et conditions de l’avis.

En substance, la commission motive son refus par l’absence de cadre réglementaire et par l’application du principe de précaution concernant les nuisances d’une éolienne d’un tel gabarit dans un contexte habité.

Bruxelles-Environnement justifie son avis favorable par la volonté de la Région de trouver des alternatives aux énergies fossiles et par sa capacité à analyser les projets. Cela se traduit par la formulation de très nombreuses conditions techniques que vous invitons vivement à consulter dans l’avis ci-joint. Notons que mises bout à bout, ces dernières rendent en pratique impossible l’installation de cette éolienne. Elles ont également l’avantage d’introduire d’ores et déjà plusieurs recommandations concernant le bruit, l’ombrage, la préservation de l’avifaune notamment.

Le projet d’EDF-Luminus aura eu le mérite d’ouvrir largement le débat public sur l’installation d’éoliennes de grande puissance dans la Région. Il a invité les institutions à préfigurer les termes d’un cadre réglementaire bruxellois.
L’impératif de la transition énergétique ne justifie pas de faire l’impasse sur les impacts de la production d’énergie dite verte sur l’ensemble du vivant. C’est un long et passionnant chantier en perspective.