Inter-Environnement Bruxelles

Accessibilités

Bruxelles en mouvements n°309, décembre 2020

Sommaire

  1. Diminuer l’usage de la voiture en ville à tout prix social par Mathieu Strale , Sarah De Laet
  2. Être une femme et se réapproprier l’espace public par Cataline Sénéchal , Roxane Chinikar
  3. L’épineux combat pour l’accessibilité à Bruxelles par Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles (CAWaB)
  4. Tram 55 : chronique d’une mort annoncée ? par Thyl Van Gyzegem
  5. Des besoins particuliers à l’intérêt général : pour une meilleure accessibilité par Thyl Van Gyzegem
  6. La mobilité est un déterminant de la santé par Centre bruxellois de promotion de la santé , Centre local de promotion de la santé du Brabant wallon , Culture & Santé , ESPRIst-ULiège , Plate-forme d’action Santé & Solidarité
  7. Démarche communautaire et mobilité en santé par Frédérique Déjou (Les Pissenlits asbl)
Dossier coordonné par Thyl Van Gyzegem
Illustrations : Fien Jorissen

Le rapport à la ville, tant vis-à-vis des déplacements que de l’espace public, diffère fortement selon que l’on soit un homme ou une femme, selon que l’on soit en situation d’un handicap cognitif ou physique, selon que l’on habite un quartier ou un autre, selon que l’on puisse utiliser ou non les différentes applications numériques ou automates existants, etc. Pourtant cette multitude de points de vue, de besoins et de désirs, peine encore bien souvent à transparaître dans les plans urbains stratégiques, permis d’urbanisme, projets d’infrastructures ou contrats de quartiers et ce, au risque d’exacerber certaines inégalités.

À l’heure où de nombreux espaces publics bruxellois sont repensés, où la place historique accordée en voirie aux différents modes de déplacements est en évolution et où de nouveaux projets d’infrastructures de transport public sont annoncés ou déjà en chantier, le dernier numéro de Bruxelles en mouvements se penche sur quelques-unes des nombreuses dimensions que recouvre le terme d’accessibilité urbaine.
Elle concerne en premier lieu, la possibilité pour toutes les personnes à mobilité réduite à se déplacer avec aisance et à utiliser le transport public. Le Collectif pour l’Accessibilité Wallonie-Bruxelles revient dans l’article qui ouvre ce dossier sur certains des échecs qui se produisent encore sur le terrain alors que la Région et les opérateurs de transport public disposent aujourd’hui de davantage d’outils pour planifier l’accessibilité des projets. À ce sujet, les différents modes de transports remplissent parfois des rôles différents. Ainsi l’article qui suit revient, à travers le compte rendu d’un débat d’habitant·e·s, sur l’importance du transport de surface pour stimuler la vie de quartier, assurer des trajets locaux et permettre un meilleur contrôle social. Un dernier facteur primordial quand on se penche sur l’accessibilité par le prisme du genre.

Le troisième article de ce dossier se penche sur cette notion complexe qu’est le sentiment d’insécurité féminin en compagnie de Garance asbl et décrit le travail que mène l’association pour apporter des réponses collectives aux manquements des aménagements de l’espace public et aux usages problématiques qui s’y déploient. Alors que la Région bruxelloise annonce la mise en place d’un péage urbain, l’article qui suit prend de la hauteur sur les débats techniques et nous invite à réfléchir aux conséquences sociales des mesures qui visent à réguler l’usage de la voiture en ville.

Enfin pour clore ce dossier, deux articles, reviennent sur le projet « Ensemble pour la santé » qui réunit habitant·e·s, associations et professionnels du secteur de la santé afin d’agir sur le lien entre les déterminants de la santé et la mobilité. Un exemple de démocratie urbaine en action qui constitue, à l’instar de l’ensemble du dossier, une inspiration pour les habitant·e·s, les décideurs politiques et les associations pour œuvrer vers une future meilleure prise en compte de l’accessibilité à Bruxelles.


Accessibilités

PDF – 1.3 Mo