Inter-Environnement Bruxelles
© Matthias Forster - 2021

Pour une poignées de données

Bruxelles en mouvements n°281, avril 2016.

© Thomas Burion - 2021

La qualification d’une ville sous le terme de « smart city » s’est transformée en quelques années, passant de simple appellation à la mode au « label de qualité » qu’il constitue aujourd’hui. Loin d’être une question qui se cantonne à l’environnement urbain, le lien entre ville et technologie met à jour un véritable projet de société.

La production croissante de données et de traces numériques, couplée à la surveillance permanente des espaces publics et privés, fait partie intégrante du projet « smart city ». Il importe dès lors d’être aux aguets : le numérique fait peser des menaces sur les libertés individuelles et le respect de la vie privée et il affecte directement l’usage des réseaux et donc de l’espace public.

Sommaire

  1. Smart ? Vous avez dit Smart ? par Alexandre Orban, Mathieu Van Criekingen, Mohamed Benzaouia, Stéphanie D’Haenens
  2. En cas de crise du logement, contactez votre administrateur système par Mathieu Van Criekingen
  3. La participation citoyenne est-elle soluble dans le numérique ? par Thyl Van Gyzegem
  4. À Bruxelles, ville intelligente rime surtout avec caméras intelligentes par Lukas Podhzog
  5. Une ville plus « intelligente » pour une mobilité plus durable ? par Jean-Michel Bleus
  6. La vague publique de l’Open Data par Alexandre Orban
  7. Un boulevard, deux trottoirs : trois raisons d’être sceptiques par Isabelle Marchal
  8. De l’intérêt général de la 4G : une question démocratique démantelée par la logique de gouvernance par Stéphanie D’Haenens
  9. Pour en savoir plus
  10. Régularisation et autres corrections : quand les politiques corrigent le tir… par Hélène Quoidbach
  11. Brèves d’ici… Et d’ailleurs
  12. La rénovation urbaine, sans les habitants ?