Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Tihange : faut-il être ingénieur pour voir le danger ?

Publié le vendredi 13 novembre 2015, par alexandre

En attendant la sortie du Kairos 22 et du deuxième volet du dossier consacré au nucléaire (abonnez-vous avant le 27 novembre pour recevoir ce numéro), une réaction de Francis Leboutte, ingénieur civil, au traitement médiatique récent concernant la prolongation de la centrale de Tihange :

- Reportage sur RTL.be (10 novembre 2015) : un ancien ingénieur de Tihange tire la sonnette d’alarme : « Prolonger les centrales, c’est criminel »

« Selon un ancien ingénieur qui a participé à la construction de la centrale nucléaire de Tihange dans les années 70, la centrale a été conçue pour une durée de 40 ans et comporte désormais des risques. Il s’est confié à nos confrères du Soir Mag et à une de nos équipes ». (Lire la suite et voir le reportage vidéo ici : http://www.rtl.be/info/belgique/societe/un-ancien-ingenieur-de-tihange-tire-la-sonnette-d-alarme-prolonger-les-centrales-c-est-criminel—769633.aspx)

À la lecture des commentaires sur le site de RTL.be, présentés étonnamment dans deux onglets distincts, le premier nommé « RTL », le deuxième « Facebook », j’ai eu envie d’y ajouter le mien, passablement énervé par les habituels commentaires sur la nécessaire et indispensable « compétence » des uns et des autres, dont celle des ingénieurs d’Electrabel, commentaire que voici.

Pas besoin d’être ingénieur pour comprendre que personne ne maîtrise réellement la technique nucléaire et n’a de contrôle sur la possibilité d’un accident majeur à Tihange ou ailleurs (pour les sceptiques : notez que c’est un ingénieur civil qui vous le dit). Par exemple, plus un réacteur vieillit plus ses composants se fragilisent et risquent de tomber en panne, en particulier ceux qui sont soumis à l’intense bombardement neutronique émis par les barres de combustibles. Certains de ces équipements, comme la cuve du réacteur, ne sont pas remplaçables et on ne peut pas évaluer avec certitude l’état dans lequel ils sont : on voit donc où ça nous mène... S’il n’y avait eu un intérêt militaire et financier conjugué, primant sur le politique et la démocratie, jamais la production nucléaire d’électricité n’aurait vu le jour. Pour en savoir plus lisez :

 

L’organisation des commentaires des lecteurs du site de RTL.be me fait penser que l’évolution de cette presse en ligne est vraiment merdique. Pour poster un commentaire, il faut d’abord vous inscrire selon une des deux possibilités suivantes : soit en passant par un compte Facebook (!), soit par un compte Media ID (?).

N’étant pas sur Facebook et refusant de l’être, j’ai donc ouvert un compte Media ID. Media ID est un machin belge qui répond à je ne sais quel sombre objectif : sur le site de Media ID on peut lire que cette « initiative a été lancée par des grandes sociétés de médias belges. Ses actionnaires (novembre 2014) sont L’Avenir, De Persgroep, Mediafin, Mediahuis, Rossel, Roularta, Sanoma, IPM, RTL et VRT. »

Pour ouvrir ce compte Media ID, il faut fournir, en plus de l’adresse courriel, adresse postale et date de naissance mais, tant qu’à présent, rien ne vous empêche de fournir fausse adresse et fausse date...

 

Francis Leboutte
Ingénieur civil, membre du mpOC (www.mpOC.be)

Voir en ligne : http://www.kairospresse.be/content/...

La revue du web

La revue du web

Dernier ajout : 3 décembre.