Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Soutenez les expulsés de l’îlot Hôtel Central

Publié le mardi 6 septembre 2011, par IEB

« Il n ‘y a pas que des arbres qu’on démolit dans cette ville… »

La famille Gharbi (restaurant de la Bourse, au coin de la rue Orts et de la rue des Poissonniers) et le coiffeur Michel doivent quitter les lieux avant le 15 de ce mois.

Depuis l’occupation de l’Hôtel Central en 1995-96, nous nous occupons avec les associations des habitants du centre-ville de défendre cette famille. Le bien qu’ils louent depuis très longtemps (plus que 30 ans) a été vendu plusieurs fois depuis la rénovation de l’îlot et l’installation de l’Hôtel Marriot.

Dans le contrat de bail avec le premier propriétaire il était stipulé (sous la pression de l’action et de la Ville) que la famille Gharbi et le coiffeur Michel avait le droit de rester dans les lieux et de revenir après la rénovation. Cette clause a été respecté jusqu’il y a quelques années, jusqu’au moment d’une troisième revente à un immobilier « spéculateur ».

Celui-ci à introduit une demande de grosses transformations du rez en boutique de luxe (500 à 800 m²). Par l’action des associations et des sympathisants cette demande de permis d’urbanisme à été plusieurs fois refusée par la Ville mais risque d’être attribuée en appel.

Entre-temps, le spéculateur avait entamé un procès devant le juge de paix, le juge de paix avait donné raison aux locataires mais très récemment le tribunal en appel à inversé la décision en faveur du propriétaire et a décidé qu’ils doivent quitter les lieux « dans les cinq jours » après assignation du jugement par huissier.

Le jugement leur a été assigné aujourd’hui par huissier il doivent quitter les lieux avant le 15 septembre = jeudi de la semaine prochaine.

Nous invitons tous ceux qui ont participé à ce saga de venir apporter leur soutien aux expulsés et de les soutenir à la recherche d’un nouveau lieu.

Demain est la dernière journée que le restaurant fonctionnera, soyez les bienvenus toute la journée pour « le dernier repas » (Jacques Brel).

Marcel RIJDAMS

A mon dernier repas
Je veux voir mes frères
Et mes chiens et mes chats
Et le bord de la mer
A mon dernier repas
Je veux voir mes voisins
Et puis quelques Chinois
En guise de cousins
Et je veux qu’on y boive
En plus du vin de messe
De ce vin si joli
Qu’on buvait en Arbois
Je veux qu’on y dévore
Après quelques soutanes
Une poule faisane
Venue du Périgord
Puis je veux qu’on m’emmène
En haut de ma colline
Voir les arbres dormir
En refermant leurs bras
Et puis je veux encore
Lancer des pierres au ciel
En criant Dieu est mort
Une dernière fois


Actions

Dernier ajout : 18 octobre.