Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Rue de la Loi : encore deux (nouvelles) tours

Publié le mercredi 4 juin 2014, par IEB

Avis favorable de la commission de concertation pour la construction de deux tours à l’angle de la rue de la Loi, de la rue Jacques de Lalaing et de la chaussée d’Etterbeek. Pour les habitants et les associations, autoriser encore des bureaux dans le quartier européen est un non-sens.

Ces projets sont « la conséquence » d’un règlement d’urbanisme (RRUZ) adopté récemment par la Région pour « la rue de la Loi et ses abords », ouvrant les vannes à 164 000 m² de bureaux supplémentaires dans le quartier tandis que le Plan Particulier d’Affectation du sol (PPAS) chargé de préciser les affectations et l’aménagement des lieux n’existe toujours pas.

Les 2 tours (jusqu’à 114 et 96 mètres de haut) sont à ériger à l’angle de la rue de la Loi, de la rue Jacques de Lalaing et de la chaussée d’Etterbeek.

Sans surprise, les représentants de la Région en commission de concertation, de manière très peu motivée, se sont prononcés favorablement sur les deux projets (moyennnant quelques adaptations mineures). La Ville de Bruxelles s’oppose au projet et soulève l’incomplétude de l’étude d’impact du RRUZ, qui n’a pas étudié les incidences de la densification sur la mobilité et les impacts socio-économiques sur le quartier et les quartiers voisins. La commune soulève aussi les remarques du comité d’accompagnement des études d’incidences des deux projets : la demande non suivie d’effets d’analyser la possibilité de réaliser un projet commun sur les deux parcelles (qui sont voisines), les impacts en matière de mobilité nécessitant des aménagements de la part des autorités publiques qui ne sont pas programmés, l’absence d’un plan particulier d’affectation du sol (PPAS) dans le périmètre, le manque de logements dans les projets (qui comportent surtout des bureaux), le rapport P/S élevé (12.56) et les incidences en matière de microclimat du projet Brussels Europa,... Lire l’avis de la commission de concertation.

La commune et les habitants (GAQ et AQL, soutenus par IEB et le Bral) se sont opposés au projet mais n’ont pas été écoutés. Lire les remarques et observations de la Coordination Europe.

Autoriser encore des bureaux dans le quartier européen nous semble un non-sens. Le quartier européen est le quartier qui connaît le plus de bureaux vides à Bruxelles : on compte ainsi 229 000 m² de bureaux vacants en 2013, comprenant tant des bâtiments récents que plus anciens (Source : Observatoire des bureaux, citydev.brussels, 33/214). Les surfaces de bureaux rue de la Loi étaient une demande de la Commission Européenne, mais elle a entre-temps revu ses besoins à la baisse, comme l’a montré l’analyse de l’ARAU publiée sur son site le 15 octobre 2013. A ce propos, on pouvait lire dans Le Soir du 26 mars 2014 une interview d’Antony Gravili, porte-parole de la Commission Européenne : Grâce à la réduction du personnel de 5% d’ici 2017, notre parc immobilier va diminuer, d’environ 42 000 m² (Le Soir du 26 mars 2014, rubrique Economie, Repères : Huit millions de m² pour l’État Belge). Bruxelles comprend actuellement 1 048 625 m² de bureaux vides... (Source : Observatoire des bureaux, citydev.brussels, 33/214).


Présence IEB

Dernier ajout : 11 décembre.