Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Projet de station de métro Constitution : les habitants n’en veulent pas

Publié le mercredi 23 novembre 2016, par IEB

À l’invitation d’IEB, de l’ARAU, de Convivence et de l’association des commerçants des quartiers Stalingrad-Lemonnier (Stalem), près de nonante personnes se sont réunies dans le Passage du travail (Palais du Midi, avenue de Stalingrad) afin d’échanger de l’info et débattre du projet d’une future station de métro Constitution.

La station doit s’intégrer dans le tracé du projet de ligne de métro Nord (voir carte) qui remplacerait les lignes de tram 3 et 4 et irait de la station Albert (extrémité Sud) jusqu’à Bordet (extrémité Nord).

Ce projet devrait lourdement impacter le quartier de Stalingrad par un chantier de 5 à 7 ans (pour un coût estimé de 110 millions d’euros), dont au minimum 4 ans de chantier sans voirie restituée en surface pour aucun usager.

La soirée fut l’occasion pour les habitants, commerçants et usagers du centre-ville de rencontrer des habitants des quartiers Albert, du Mont des Arts et aussi de Uccle, venus soutenir et construire l’opposition à ce projet pharaonique et inutile. Les commerçants craignent que les investissements qu’ils ont engagés dans leur entreprise ne périclitent, entraînant l’écroulement de toute une économie locale et la perte de centaines d’emplois.

D’aucuns pointent par ailleurs l’inutilité d’une nouvelle station alors que le quartier est aujourd’hui bien desservi par les stations Gare du Midi, Lemonnier et Anneessens. Par ailleurs l’axe Stalingrad a fait l’objet d’un récent contrat de quartier qui lui vaut aujourd’hui une reconnaissance pour sa convivialité (rambla arborée et commerces familiaux). Des habitants des quartiers ucclois pointent quant à eux une ligne de métro inutile alors que les trams 3 et 4 emmènent qui veut d’Uccle au centre-ville en 25 minutes chrono… Et de rappeler que cette ligne de métro engloutira 2 milliards d’euros, et engagera en conséquence les fonds disponibles de la Région en matière de développement du réseau de transport public pour les années à venir.

Bref les forces et les solutions existent pour proposer des alternatives à un développement urbain qui répond essentiellement à un désir d’attractivité internationale de Bruxelles.

Un retour « sonore » des débats de cette soirée sera bientôt disponible sur notre site.


Présence IEB

Dernier ajout : 18 novembre.