Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Voir la prostitution

Pour aller plus loin

Publié le mardi 29 mai 2018, par I E B

Tags :

Livres, films documentaires, dossiers, sites internet…

Livres

Prostitution, quel est le problème ?
Lilian Mathieu, Textuel, 2016.
Refusant l’alternative entre « esclavage sexuel » et « travail du sexe », Lilian Mathieu, spécialiste reconnu de l’étude de la prostitution, livre ici un travail sociologique empirique montrant que la prostitution comme phénomène essentialisé et unifié n’existe pas. Le livre s’emploie à décortiquer les arguments des abolitionnistes, qui assimilent le sexe tarifé à une forme d’aliénation, et ceux des légitimistes, qui militent pour que cette activité soit reconnue comme un métier, et postule que le véritable combat ne doit pas se dérouler dans le champ de la morale mais bien dans celui du politique et des luttes sociales.

La grande arnaque, sexualité des femmes et échange économico-sexuel
Paola Tabet, L’Harmattan, 2005.
Dans la majorité des sociétés connues, la sexualité apparaît comme un échange asymétrique et non réciproque entre hommes et femmes, une compensation masculine pour une prestation féminine, un paiement qui peut revêtir les formes les plus variées en échange d’une sexualité transformée en service. Comment se fait-il que les hommes, même plongés dans les situations les plus misérables, peuvent se payer le service sexuel d’une femme – alors que non seulement les femmes n’ont pas, sauf exception, cette possibilité mais de plus n’ont même pas droit à leur propre sexualité ?

Aspects juridiques de la prostitution. Droit pénal, droit administratif, droit social et droit fiscal
Collectif, sous la direction de Steve Gilson, Éditions Anthémis, Mars 2017.
Le statut juridique de la prostitution en Belgique demeure très particulier, voire paradoxal. Ni punissable ni interdit, son exercice fait toutefois l’objet de réglementations non coordonnées dans diverses branches du droit. Partant du constat qu’il existe une grande insécurité juridique pour les travailleurs et travailleuses du sexe, un groupe de chercheurs et de praticiens s’est penché sur l’encadrement juridique du mécanisme prostitutionnel.

Histoire de la prostitution. De Babylone à nos jours
Agnès Maupré et Laurent De Sutter, La petite bédéthèque des savoirs, Le Lombard, 2016.
De nos jours, dans la plupart des pays du monde, la prostitution est majoritairement perçue de façon négative. Il fut un temps, cependant, où cette activité que l’on nomme le plus vieux métier du monde était considérée par certaines civilisations comme une pratique vertueuse… Sans parti-pris ni militantisme, cette bande dessinée esquisse les évolutions historiques qui permettent de mieux comprendre la situation contemporaine des prostitué·e·s.

Le noir est une couleur
Grisélidis Réal, Folio, Réed. 2007.
Écrivaine, artiste mais aussi prostituée et militante, Grisélidis Réal publie en 1974 ce roman autobiographique qui retrace le parcours dans les années 60 d’une jeune mère qui s’enfuit en Allemagne avec ses enfants et Bill, son amant noir américain, arraché à un asile psychiatrique genevois. À Munich, tant pour survivre que pour échapper à l’inertie psychique de son compagnon, celle-ci en vient petit à petit à se livrer à la prostitution, sans souteneur, ni tabou. La force documentaire, l’énergie stylistique et l’anticonformisme de ce destin féminin forment un cocktail détonant.

La vie qu’on a, l’histoire d’une fille de l’Est
Roxana Burlacu, L’Harmattan, 2009.
Cette autobiographie transcrit le parcours d’une jeune prostituée moldave sur les trottoirs de Bruxelles. À travers son histoire on découvre que ce qu’on appelle communément traite et esclavage ne sont autres que les moyens d’entrer dans l’espace Schengen que doivent monnayer des migrants volontaires, mais clandestins, et à ce titre dépendants de passeurs rarement respectueux de leurs clientes ; que le pire pour les prostituées de rue, ce n’est pas leur travail mais leur peur d’être expulsées.

Films documentaires

Là où les putains n’existent pas
Ovidie, 2018.
Un documentaire qui s’attaque aux dérives du système suédois et de sa politique abolitionniste poussée à l’extrême à travers l’histoire tragique d’Eva-Marree Kullander-Smith, sauvagement assassinée par son ex-compagnon en juillet 2013 dans les bureaux des services sociaux suédois.

Brothers of the Night
Patric Chiha, réal. 2016, fiction.
De frêles garçons le jour, des rois la nuit. Ils sont jeunes, roms et bulgares. Ils sont venus à Vienne en quête de liberté et d’argent facile. Ils vendent leurs corps comme si c’était tout ce qu’ils avaient. Seul les console, et parfois les réchauffe, le sentiment si rassurant d’appartenir à un groupe. Mais les nuits sont longues et imprévisibles.

Chronique courtisane
Géraldine Jonckers, 2015.
Dédée exerce le métier de prostituée depuis plus de 40 ans. À la vitrine de sa carrée, 7 jours sur 7, elle attend le client… Mais la maison où elle travaille est mise en vente. Alors qu’elle va bientôt devoir quitter les lieux, Dédée continue d’exercer son métier jusqu’au bout avec fierté, humour et dignité.

Hommes à louer
Rodrigue Jean, 2008.
Percutant long métrage documentaire dans lequel de jeunes travailleurs du sexe de Montréal confient leurs difficultés et leur mal-être. Leurs témoignages, recueillis pendant un an, dressent un portrait alarmant de la jeunesse, de la toxicomanie, de la prostitution, de l’urbanité et de la violence tout en démontrant l’important rôle de la parole chez ces laissés-pour-compte.

Dossiers

Putain de ville
Bruxelles en mouvements n°254 — Février 2012.
Ce numéro réalisé en collaboration avec Espace P…, le comité Alhambra et Geneviève Petit, esquissait les contours de la prostitution qui ne peut se réduire simplement à un conte de fée ou à la traite des êtres humains. On y trouve notamment un article sur les différents lieux de prostitutions à Bruxelles et un autre qui expose un point de vue féministe abolitionniste sur la question.

Sex in the city, Les lieux du plaisir à Bruxelles du 19e siècle à la révolution sexuelle
Gonzague Pluvinage, Historia Bruxellae n°19, Musée de la Ville de Bruxelles, 2016.
Ce numéro retrace l’histoire, parfois insoupçonnée, des lieux de prostitutions, de sexe et de plaisir à Bruxelles : maisons closes, estaminets, rues, parcs et jardins mais aussi saunas, sex-shops, cinémas et autres endroits insolites.

Carré blanc, pratiques de l’intime à Bruxelles
Les Cahiers de la Fonderie n°44, juin 2011.
Les pratiques sexuelles relèvent avant tout de la sphère privée mais la société a toujours cherché et cherche encore à réglementer celles-ci : moraliser, prescrire, identifier les pratiques jugées déviantes voire dangereuses. Ce numéro s’articule autour de trois thèmes qui parcourent Bruxelles du 19e siècle à nos jours : la régulation de la sexualité dans l’intimité quotidienne, les sexualités dites dangereuses et enfin la prostitution.

Sites internet

Espace P…
Depuis 30 ans, l’ASBL Espace P… défend les droits et intérêts des travailleuses/eurs du sexe en les rencontrant sur leur lieu de travail ou dans ses permanences locales. L’asbl développe différentes actions de promotion de la santé : réalisation, traduction, diffusion de brochures informatives, proposition de dépistage gratuit et anonyme du sida, de la syphilis et des hépatites, d’une vaccination gratuite contre l’hépatite B, et de cours de self-défense
www.espacep.be

Alias asbl
Alias est la seule association destinée au public cible des hommes prostitués en situation de vulnérabilité à Bruxelles. L’asbl vise à l’amélioration du bien-être physique, psychologique et social du public cible des hommes prostitués et de son entourage direct et indirect, en visant son inclusion sociale et la promotion de sa santé au sens large et de sa santé sexuelle en particulier.
www.alias-bru.be

Utsopi
L’Union des Travailleu(r)ses du Sexe Organisées Pour l’Indépendance vise à créer des espaces de paroles, d’échanges et de partages pour les travailleuses et travailleurs du sexe en Belgique et à représenter au mieux toutes les travailleuses et travailleurs du sexe en Belgique et à les représenter au mieux dans le but d’améliorer leurs conditions de vie, notamment par un changement législatif www.facebook.com/utsopi/

Comité Alhambra
Le Comité Alhambra est né en avril 1999 après qu’un grand nombre d’habitants a exposé un ras-le-bol des nuisances liées à la prostitution de rue sauvage, au cours d’une réunion organisée par un certain nombre d’habitants.
www.comitealhambra.be

Bem n°294 - Mai-juin 2018

Bem n°294 - Mai-juin 2018

Dernier ajout : 14 novembre.