Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Pollution électromagnétique : savoirs et mobilisations

Publié le mercredi 2 mai, par IEB

Depuis plusieurs années, IEB s’est engagé à défendre devant cours et tribunaux le niveau de protection des habitants aux rayonnements électromagnétiques. Avec l’annonce du déploiement de la 5G et des compteurs communicants à Bruxelles et la promotion tout azimut des « Smart cities » et des objets connectés, il nous paraît nécessaire de prendre de la hauteur par rapport à nos propres pratiques. Afin de réfléchir aux moyens de porter la problématique de la pollution électromagnétique dans l’espace public, IEB organise une journée de réflexion qui puisse élargir les points de vue en croisant les regards et les interrogations sur cette nouvelle forme de dégradation de l’environnement. Le jeudi 7 juin de 14 h à 20h30, au Pianofabriek, rue du Fort, 35, à 1060 Bruxelles.

La journée s’articulera en quatre volets :


  • Luttes et mobilisations sur le terrain
  • Enjeux sanitaires et environnementaux
  • Aspects juridiques et institutionnels
  • Aspects économiques et sociaux

GIF

Déroulement de la journée

13:45 Accueil
14:00 Introduction



14:15 Luttes et mobilisations sur le terrain
Aujourd’hui, la lutte contre l’installation de nouvelles antennes mobilise un nombre croissant de comités d’habitants. Que peut-on retenir de leurs victoires, comme de leurs échecs ? La pollution électromagnétique peut être considérée comme le dernier avatar des pollutions de l’ère industrielle après celles de l’air, de l’eau et des sols et toutes les formes de dégradations de l’environnement. De quelle manière ces différentes formes de pollution se sont progressivement imposées comme des enjeux de société ? Que peut-on en retenir qui puisse soutenir nos mobilisations pour une reconnaissance de la pollution électromagnétique ?

Intervenant·e·s :

  • Colette Devillers, membre fondatrice de l’AREHS, association pour la reconnaissance de l’électro hyper sensibilité ;
  • Olivier Galand, porte-parole de la plate-forme grONDES qui rassemble des comités d’habitants bruxellois opposés à l’installation d’antennes GSM dans leur quartier ;
  • 
Alexis Zimmer, philosophe et biologiste, il est l’auteur d’un livre intitulé « Brouillards toxiques », une contre-enquête qui révèle comment la reconnaissance de la pollution de l’air s’est construite (entre autres) politiquement à partir du cas d’une pollution mortelle dans la vallée de la Meuse dans les années 1930.



PAUSE 15min

16:00 Les enjeux sanitaires et environnementaux
Les niveaux actuels d’exposition des Bruxellois·e·s aux ondes garantissent-ils l’absence d’impact sur la santé ? Un nombre croissant de personnes disent souffrir d’électro-hypersensibilité. Comment rendre audible et crédible ces souffrances, alors que de nombreux « experts » disqualifient les effets sanitaires et la dangerosité des rayonnements électromagnétiques ? Qu’est-ce qui fait maladie ?

Intervenant·e·s :

  • Wendy de Hemptinne, physicienne, co-fondatrice de ondes.brussels, elle donne, depuis plusieurs années, des conférences pour informer/sensibiliser sur les champs électromagnétiques ;
  • Nicolas Prignot, philosophe et physicien, ancien travailleur à IEB, il a défendu une thèse de doctorat intitulée « L’onde, la preuve et le militant, l’écosophie de Félix Guattari à l’épreuve de l’électrosensibilité et de la polémique sur les dangers des ondes électromagnétiques ».


PAUSE 15min

17:45 Les aspects juridiques et institutionnels
Aujourd’hui, les normes bruxelloises de protection contre la pollution électromagnétique reposent sur le principe de précaution. Pour l’industrie des télécommunications, ces normes constituent des entraves au progrès. Comment ces normes sont-elles fixées ? Comment se jouent les conflits entre scientifiques, industriels et responsables politiques pour l’établissement des normes de protection ? Quelles libertés/contraintes pour les États de décider de leur propre niveau de protection, en matière de droit de l’environnement ? Comment la pollution électromagnétique est-elle appréhendée par le droit supra-national, en ce compris via la protection des droits de l’homme ?

Intervenant·e·s :

  • Paul Lannoye, physicien, eurodéputé, figure marquante de l’écologie politique en Wallonie et en Europe ;
  • Delphine Misonne, chercheur qualifiée au FNRS, Professeur à l’Université Saint Louis-Bruxelles et Maître d’enseignement à l’Université Libre de Bruxelles.

PAUSE 15min


19:15 Aspects économiques et sociaux
Le déploiement massif des nouvelles technologies de communication serait le levier économique de demain. Qu’en est-il véritablement ? Quels sont les (en)jeux financiers sous-jacents au déploiement de toutes ces nouvelles technologies ? Les compteurs communicants, dont le déploiement va se faire dans les 3 régions à des rythmes différents, symbolisent à eux seuls la façon dont les technologies sont performatives : elles sont appelées à transformer et gouverner nos vies. Les enjeux bio-politiques d’un tel déploiement invitent à penser l’innovation en termes collectifs et sociaux. Quelles données de consommation (data) pour quels usages ? Quels coûts sociaux et environnementaux pour quelle transition énergétique ?

Intervenant·e·s :

  • Grégoire Wallenborn, physicien et philosophe de formation, il coordonne différents projets interdisciplinaires autour des modes de consommation. Chercheur à l’IGEAT au Centre d’Études du Développement durable (CEDD) depuis 2001. Il poursuit actuellement ses recherches sur les « réseaux intelligents » et leurs usagers ;
  • Paul Vanlerberghe (sous réserve), assistant de recherche à Infor GazElec, un service du Collectif Solidarité contre l’Exclusion asbl créé dans le but de délivrer aux consommateurs bruxellois d’énergie (particuliers et professionnels) des informations sur le choix d’un fournisseur, sur les mesures sociales qui concernent l’accès à l’énergie et sur la distribution du gaz et de l’électricité.



FIN 20:30

La participation à cette Assemblée Associative est gratuite et l’inscription vivement souhaitée. 
Bienvenue à toutes et tous (membres d’IEB ou non) !

Inscriptions : Alexis Dabin et Stéphanie D’Haenens.

Infos : page Facebook.


Actions

Dernier ajout : 19 décembre.