Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Oui à des logements démocratiques. Non à des constructions sur le Champ des Cailles !

Publié le dimanche 24 avril, par Ami.e.s du champ des Cailles

Notre pétition : NON AUX CONSTRUCTIONS SUR LE CHAMP DES CAILLES !

Le Gouvernement de la Région bruxelloise a décidé de construire sur 1/3 de la superficie de ce poumon vert de Watermael-Boitsfort. Il s’agit d’un terrain de 3 ha confié à titre précaire par la Société coopérative de logements sociaux Le Logis à un groupe de riverains et de jeunes professionnels motivés par un projet d’agriculture urbaine et de cohésion sociale. Le champ est ouvert à tou.te.s (promeneurs-euses, visiteurs-euses et habitant.e.s).

Aujourd’hui, le projet d’agriculture urbaine et de cohésion sociale est en plein essor ! Il s’inscrit dans les initiatives citoyennes de transition et répond aux objectifs de la stratégie Good Food du Gouvernement de la Région bruxelloise qui consiste à faire le lien entre le social, l’environnement et la santé.

Les 3 ha sont valorisés par des activités interdépendantes et complémentaires :

un maraîchage (300 récolteurs-trices de légumes sans pesticide, 3 emplois)
un élevage (des moutons qui attirent petit.e.s et grand.e.s sur le champ et fournissent de délicieux fromages, de la laine et de la viande, 3 emplois)
un jardin d’herbes aromatiques et initiation aux plantes sauvages comestibles (2 emplois)
un potager collectif (+/- 80 potagistes)
un projet pédagogique (parcelles cultivées par des enfants venant de 5 écoles du quartier)
le Quartier Durable Logis-Floréal (événements dans les cités-jardins, poulailler, épicerie participative, …)
un projet intergénérationnel (parcelles réservées à des grands-parents locataires du Logis-Floréal qui cultivent avec leurs petits-enfants des parcelles).

Les signataires de notre pétition demandent aux élu.e.s de renoncer à toute construction sur le champ des Cailles. Les constructions ne peuvent que restreindre ce projet exemplaire qui fait le bonheur de tout un quartier.

Demandons-leur de préserver ainsi l’espoir d’une ville plus verte et plus humaine pour les générations futures.

Soutenez cette initiative d’habitant.e.s et de riverain.e.s, « Les amis du champ des Cailles », en signant cette pétition !

Voir en ligne : Les ami.e.s du Champ des Cailles

La revue du web

La revue du web

Dernier ajout : 1er octobre.