Inter-Environnement Bruxelles

Non à l’abattage des arbres à la cité administrative

Lundi 16 mars 06:30

Publié le vendredi 13 mars, par IEB
Version imprimable

Jardins Pechère Cité administrative · Photo : Ddr

Malgré toutes les observations et protestations des habitants et des associations, un permis d’urbanisme a été accordé par la Région de Bruxelles pour la construction du projet « RAC 4 » sur le site de l’ancienne Cité administrative (6 août 2019) Ce permis autorise notamment l’abattage de 397 arbres à haute tige, parmi lesquels des arbres remarquables.

Nous regrettons l’abattage de tous les arbres sur le site ou à proximité. Malheureusement, la disparition de beaucoup d’entre eux était déjà programmée là où de nouvelles constructions sont prévues par le plan particulier d’affectation du sol « Pacheco » rendu définitif par un arrêté du gouvernement du 18 avril 2013.
Mais le PPAS prescrit le maintien des arbres partout où les constructions ne sont pas prévues, en particulier les platanes des allées créées par l’architecte-paysagiste Pechère.

D’ailleurs, le jardin suspendu de la Cité administrative est inscrit à l’inventaire du patrimoine naturel Malgré tout, le permis d’urbanisme déroge aux prescriptions du PPAS en permettant l’abattage de 229 platanes. Le prétexte ? Que l’étanchéité des toits des parkings doit être refaite. Cependant, aucun document ne justifie que ces travaux sont nécessaires et qu’ils ne peuvent pas être effectués par l’intérieur. En outre, le jardin des platanes est situé audessus de la zone de manœuvre à l’entrée des parkings boulevard Pacheco, zone qui est deux fois plus élevée que les étages de parking eux-mêmes.
Nous estimons que cette dérogation est illégale. Des recours en annulation ont été introduits au Conseil d’État mais la procédure est longue.
Le permis d’environnement vient aussi d’être délivré. Il permet aux travaux de commencer.

Les avocats de la S.A. RAC 4 annoncent le DÉBUT DES TRAVAUX LE LUNDI 16 MARS AVEC L’ABATTAGE DES ARBRES. LES PROMOTEURS VEULENT TERMINER L’ABATTAGE DES ARBRES AVANT LE 1er AVRIL.

En effet, à partir de cette date l’abattage des arbres est interdit pour permettre aux oiseaux de construire leurs nids et de nourrir leurs petits (jusqu’au mois d’août). Avec le réchauffement climatique, des oiseaux commencent à construire leur nid plus tôt.
Un recours en suspension en extrème urgence est introduit au Conseil d’État. Ce dernier doit se prononcer dans les 3 jours. Mais il est peu probable que la suspension des travaux soit déjà décidée lundi 16 Mars.

Il est prévu de replanter des arbres mais cela ne se fera avant des années (5 ans après tous les autres travaux). Il faudra aussi des années avant que les arbres atteignent une taille et un houppier (ensemble des branches et rameaux) suf fisants pour jouer leur rôle de protection contre le phénomène d’îlot de chaleur urbain très important sur le site.

Nous appelons à un rassemblement de protestation LUNDI 16 MARS A PARTIR DE 6 H 30’ DU MATIN, Jardin des Platanes, Ancienne Cité administrative de l’État, Corniche au-dessus du boulevard Pacheco.

Comité de quartier Notre-Dame-aux-Neiges de Bruxelles-Ville, avec le soutien d’Inter-Environnement Bruxelles

Place de la Liberté, 2, 1000 Bruxelles
info@quartierlibertes-vrijheidswijk.brussels
Marie-Anne Swartenbroekx : 0496 40 65 85 (en français)
Mark de Meyer : 02 219 66 91 (Nederlands).



Actions

Dernier ajout : 15 août.