Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Les âmes sauvages. Face à l’Occident, la résistance d’un peuple d’Alaska

Publié le jeudi 30 juin, par Florian Besson

Il est d’usage, dans les ouvrages d’anthropologie, de décrire le milieu naturel dans lequel vit la société étudiée, comme un décor, une toile de fond où se projettent les actions des hommes. Dans l’ouvrage de Nastassja Martin, la perspective est radicalement inversée : la forêt subarctique, la taïga d’Alaska, avec ses animaux, sont inscrites au cœur d’une enquête qui interroge en profondeur les modes d’être au monde du peuple Gwhich’in, qui vivent au nord de l’’Alaska, entre Fort Yukon et la mer de Beaufort. Ce monde est d’abord et surtout un monde en crise, menacé de disparition. Confrontés au réchauffement climatique, aux menaces symétriques des compagnies pétrolières et de la folklorisation touristique, à la sanctuarisation de la nature qui tend à les priver de leur propre espace, à une perte de repères généralisée – les animaux n’agissent plus comme ils le devraient, la glace fond là où elle n’a jamais fondu, entraînant des hommes dans la mort, les forêts brulent, le calendrier ...

Voir en ligne : http://lectures.revues.org/21032

info portfolio

Lectures

Lectures

Dernier ajout : 28 septembre.