Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Dossier : le Plan Régional de Développement Durable

Méthodologie d’élaboration du PRDD

Publié le mercredi 21 décembre 2011, par IEB

Dans le BEM de septembre 2010, nous vous annoncions la méthodologie présumée d’élaboration du futur PRDD. Depuis, celle-ci a été précisée. Voici les grandes lignes de son volet « participatif ».

1. L’État des lieux

La situation dans la Région de Bruxelles-Capitale a été analysée afin de dresser un état des lieux dans les différents domaines relevant de son territoire. À cet effet, un questionnaire d’évaluation a été rédigé et transmis par la Direction Études et Planification (DEP) de l’AATl et par l’Agence de Développement Territorial aux différents départements de l’administration régionale et aux organismes d’intérêt public ou para-régionaux. le questionnaire a permis de disposer d’un bilan des politiques sectorielles menées depuis 2000. Ce bilan a été complété par différents documents de diagnostic existants (rapports annuels et mémorandums, travaux réalisés dans le cadre de la Semaine de la ville et des 20 ans de la Région, travaux de la Commission Régionale de Développement, États généraux,…).

2. La phase prospective

Sur base de différents outils de travail, dont l’État des lieux et un tableau de bord prospectif, les forces vives invitées aux ateliers du processus participatif et prospectif vont contribuer à préparer la rédaction du PRDD en établissant :

  • une vision (définir de manière partagée ce que doit devenir la Région à l’horizon 2040) ;
  • des axes stratégiques (déterminer et hiérarchiser des objectifs qui permettront de concrétiser la vision) ;
  • des propositions d’actions (établir des mesures opérationnelles qui permettent de mettre en œuvre les axes stratégiques).

Les ateliers s’organisent autour de deux types de participation : les forces vives du développement régional et un panel représentant la population. On est sans nouvelles de ce panel, qui semble s’être perdu dans les limbes du développement durable...

Sans rentrer dans les détails de la critique méthodologique des ateliers tenus dans le cadre de la phase prospective, on soulignera que ceux-ci étaient organisés et menés de manière telle que seul le flou pouvait régner sur les discussions occultant les véritables rapports de force en jeu et empêchant les participants d’acter les accords et désaccords, le tout étant seulement émaillé de slogans et autres mots-clés présentés comme des évidences bénéfiques pour Bruxelles : développement international ; mixité sociale ; mixité fonctionnelle ; cohésion sociale. Autant de concepts qu’il conviendrait de définir et de mettre en débat avant de les accepter. Pas étonnant que le résultat de ces discussions s’apparente avant tout à une shopping list.

3. La rédaction
Cette phase consiste à effectuer la synthèse de toutes les phases précédentes et représente le moment où les choix prioritaires sont faits.

4. L’enquête publique et l’approbation

Cette période, qui est annoncée pour 2013 au plus tôt, est divisée en deux phases.

D’abord, la population, les Commissions Consultatives, les associations, les entreprises, les groupes d’intérêt et les Communes seront consultés. Ce sera ensuite au tour de la Commission Régionale de Développement (CRD).

5. L’adoption

L’adoption définitive n’est pas prévue avant 2014, soit la fin de la législature !

Source : www.bruxellesplus10.be.

BEM n°252 – Décembre 2011

BEM n°252 – Décembre 2011

Dernier ajout : 17 août.