Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enrichissement. Une critique de la marchandise

Publié le samedi 10 novembre, par Céline Bessière

Alors que de nombreux travaux récents ont mis l’accent sur les dimensions non matérielles du capitalisme contemporain – capitalisme cognitif où l’accumulation est fondée sur les savoirs plutôt que sur les objets (Moulier-Boutang, 2007), capitalisme esthétique où la dimension créative et imaginaire est incorporée dans le secteur de la consommation (Lipovetsky & Serroy, 2013) ou encore capitalisme émotionnel (Illouz, 2007) qui soulignent comment les émotions ont infiltré la vie économique et vice-versa – le concept de marchandise fait un come-back remarquable dans les travaux de sciences sociales qui cherchent à rendre compte des transformations du capitalisme contemporain. Ces travaux s’inscrivent dans des perspectives théoriques très différentes, voire opposées et dialoguent peu entre eux. Certains s’inscrivent explicitement dans une perspective marxiste mettant l’accent sur la production des marchandises et sur les conflits entre classes sociales qui résultent de l’accaparement du ...

Voir en ligne : http://journals.openedition.org/nrt/4302

Lectures

Lectures

Dernier ajout : 16 novembre.