Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Les « mécanismes cachés » de la production foncière urbaine : le cas des incidences socio-spatiales de la densification des banlieues

Publié le jeudi 22 septembre, par dominique

Les politiques de densification résidentielle font aujourd’hui partie d’un panel de solutions brandies par les pouvoir publics pour contribuer à un développement urbain durable. Si les aspects économiques et environnementaux de ces mesures ont été relativement bien étudiés, la dimension sociale de ces politiques reste peu analysée. L’objet de cet article est de discuter des implications socio-spatiales des mesures de densification selon une démarche d’écologie politique urbaine, qui cherche à examiner de façon critique les poids respectifs des différents principes de durabilité affectant de manière partielle et sélective les espaces urbanisés et leurs habitants.
Cette discussion est basée sur l’analyse de politiques différenciées de densification résidentielle menées dans des municipalités de banlieues à dominante pavillonnaire dans la région parisienne en France et dans la région métropolitaine de Toronto au Canada. Ce sont deux régions métropolitaines devant affronter des problématiques similaires, parmi lesquelles, la nécessité de réguler une croissance urbaine ayant conduit, au cours des cinquante dernières années, à un étalement sans précédent. Nous mettons en évidence qu’en fonction du type de densification mais aussi et surtout en fonction des instruments de régulation de cette densification, il existe une véritable segmentation des publics qui bénéficient ou qui au contraire sont ignorés voire lésés par la politique mise en place.

5
29/08/2016

Voir en ligne : http://territoires.be/fr/content/le...

Lectures

Lectures

Dernier ajout : 28 septembre.