Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

« Les mauvaises conséquences d’une exposition à un rayonnement »

Publié le mardi 6 juin, par Bruxelles grONDES

Quand c’est un fabriquant qui vous le dit. De l’intérêt de lire les modes d’emploi et particulièrement les textes en très petits caractères.

Voici des extraits très instructifs, scannés du mode d’emploi d’un GSM premier prix de marque Wiko. Une des rares à faire figurer ce type d’avertissement mais précisons toutefois qu’il fut nécessaire d’agrandir ce texte pour qu’il devienne lisible par le commun des mortels. Signalons aussi que le DAS (Débit d’Absorption Spécifique ou taux de rayonnement) de ce type de GSM est trois fois moindre que celui d’un I-phone, par exemple.

Ce mode d’emploi nous confirme deux points importants, le premier étant que le calcul du niveau de rayonnement des GSM par les fabricants pose effectivement problème, comme l’avaient souligné les autorités et de nombreux médias français (1), car il tend à en amoindrir l’importance. En effet, observez par vous-mêmes : combien d’utilisateurs tiennent leur téléphone à 1,5 cm minimum de leur oreille lorsqu’ils conversent ?

Et que dire des enfants, adolescents, adultes ou femmes enceintes qui le gardent actif dans leur poche, donc tout contre la peau et à proximité des organes génitaux voire du fœtus ? (vos smart-phones, GSM et tablettes continuent d’envoyer et recevoir des signaux du réseau -donc rayonnent- même quand vous ne les utilisez pas !)

La réponse vous est donnée ci-dessous par le fabriquant lui même :
ces enfants, adolescents, adultes et femmes enceintes s’exposent aux "mauvaises conséquences d’une exposition à un rayonnement prolongé" (2).

Voir en ligne : http://www.grondes.be/2017/06/les-m...

La revue du web

La revue du web

Dernier ajout : 25 juin.