Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Les constructeurs automobiles allemands se seraient mis d’accord pour tricher

Publié le samedi 22 juillet, par Charlotte Coutard

Les constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler auraient enfreint le droit de la concurrence.
Les constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler auraient formé un cartel depuis les années 1990.
Les constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler auraient formé un cartel depuis les années 1990. © AFP / PAUL J. RICHARDS

Chut ! Ce sera notre petit secret… Selon le magazine allemand Der Spiegel, les constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler (fabricant des Mercedes-Benz) ont travaillé main dans la main pendant plusieurs années. Ils auraient formé un véritable cartel de l’automobile depuis les années 1990, et se seraient concertés sur la réduction des émissions polluantes des voitures diesel, ce qui constituerait une infraction au droit de la concurrence.
Un cartel très bien organisé

Selon le magazine, "des groupes de travail secrets" auraient été créés, pour étudier "la technique utilisée dans les voitures, les coûts, les sous-traitants, les marchés, les stratégies et aussi sur la diminution des émissions polluantes des véhicules diesel". Près de soixante groupes de travail, rassemblant plus de 200 salariés, se seraient penchés sur tous les domaines de développement de la voiture et auraient discuté des prix.

Par ailleurs, depuis 2006, les constructeurs allemands se seraient rencontrés plusieurs fois pour déterminer la taille des réservoirs d’Adblue, un additif qui permet de réduire les émissions polluantes d’oxyde d’azote. Comme les gros réservoirs étaient plus chers, les constructeurs automobiles auraient opté d’un commun accord pour des réservoirs plus petits, des réservoirs qui ne contenaient pas assez de liquide pour réduire de manière suffisante les gaz polluants émis.
Auto-dénonciation

Der Spiegel explique s’être procuré "un document écrit que le groupe VW a adressé aux autorités de la concurrence" en juillet 2016, comme "une sorte d’auto-dénonciation". Daimler aussi se serait auto-dénoncé. Selon ce document, VW, Audi et Porsche, mais aussi BMW et Daimler auraient donc participé à ces réunions.

En 2015 déjà, le scandale avait éclaboussé Volkswagen. Le constructeur allemand avait truqué les contrôles pour masquer les émissions polluantes réelles de onze millions de véhicules diesel. Depuis, d’autres constructeurs ont été soupçonnés d’avoir également masqué la réalité.
Près de 850 000 véhicules diesel Audi rappelés

Hasard ou pas, le constructeur haut de gamme allemand Audi, filiale de Volkswagen, a annoncé ce vendredi le rappel de près de 850 000 véhicules diesel pour abaisser leurs émissions polluantes. Le constructeur veut installer un nouveau logiciel afin d’améliorer "le comportement des émissions dans les conditions réelles de conduite", explique Audi dans un communiqué. Parmi les véhicules rappelés figurent aussi des véhicules Volkswagen et Porsche, autres marques du groupe Volkswagen, équipés de ces moteurs. Ce rappel sera gratuit pour les clients.

Daimler a fait la même démarche il y a trois jours. Le constructeur allemand a rappelé plus de trois millions de véhicules diesel de sa marque Mercedes-Benz en Europe.

Voir en ligne : France Inter

Ailleurs

Ailleurs

Dernier ajout : 17 août.