Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

La saga de Tour et Taxis

Publié le mercredi 4 mai, par IEB

Tags :

La saga de Tour et Taxis dure depuis près de 30 ans. Depuis 1989 et le projet de Music City, les habitants du quartier Maritime continuent à se mobiliser pour que cette portion de territoire soit pensée avant tout selon leurs besoins. La séance de Brussels Academy du 29 avril fut l’occasion de prendre un peu de recul avec cette aventure grâce à l’intervention d’Olivier Bastin, ex-Bouwmeester, et dont le bureau d’architecture est installé dans le quartier depuis de nombreuses années.

Une prise de recul qui semblait acter l’évolution des perceptions de chacune des parties sur les options à prendre pour le développement de ce site. Une évolution pourtant limitée puisque Michel Debièvre, représentant le propriétaire du site, n’entend pas accueillir de logement social sur le site, comme le demandent le comité de quartier Le Maritime et les associations...

Un PPAS est en cours de finalisation (une affirmation que les habitués entendent depuis quelques années déjà) et s’écarte du permis déjà octroyé en 2009 au propriétaire privé du site (Extensa, membre du groupe AvH), notamment avec une légère hausse du quota de logements (50%) dans un projet estimé à un total de près de 370 000 m². Selon le propriétaire, la gare maritime accueillera des commerces et des bureaux et sera « traversable » dans le prolongement de la rue de Ribaucourt. L’ancienne halle aux poissons en forme de banane accueilllera probablement de l’Horeca. Extensa a racheté récemment l’hôtel des Douanes qui sera vraisemblablement transformé en hôtel tandis que le bâtiment du réservoir d’eau a été mis en vente par la SCNB. En haut du site, coté Picard, un bâtiment sort de terre et d’autres devraient suivre selon un nouveau plan de masse concocté par le bureau MSA et des plans de détails élaborés par une équipe de 3 architectes choisie par le propriétaire au terme d’un concours.

On parle d’un prolongement du parc jusqu’à la rue Vandenboogaerde avec des bâtiments disséminés pour la partie la plus proche de la gare maritime et des bâtiments organisés autour de patios pour la partie située derrière la rue de l’Escaut. La rue Vandenboogaerde sera prolongée par une drève de 22 mètres de large sur le site. Cette voirie ne sera pas traversante et restera réservée à la circulation locale. La gestion du parc sera transmise à terme à l’IBGE, mais pas avant la fin des chantiers prévus jusqu’en 2020. L’accès au parc via le Laekenveld, imposé par un permis délivré, ne sera pas disponible avant 2020.


Présence IEB

Dernier ajout : 9 décembre.