Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

La plate-forme inter-régionale est contre le projet de centre commercial NEO au Heysel

Publié le mardi 15 mai 2012, par IEB

Les membres de la Plate-forme inter-régionale pour une économie durable s’opposent formellement à l’arrivée d’un centre commercial de 72 000 m² sur le plateau du Heysel. Ce projet mégalomane ne concorde avec le plan régional d’affectation du sol (PRAS) actuel et signifie un danger pour les noyaux de commerce existants à Bruxelles et dans sa périphérie. Il générera encore plus d’embouteillages et donc de pollution atmosphérique sur le Ring de Bruxelles.

C’est aujourd’hui que démarre l’enquête publique sur le PRAS démographique revisitant l’affectation du sol d’un certain nombre de terrains en Région bruxelloise dont le plateau du Heysel. Concernant ce dernier, l’objectif du nouveau PRAS consiste notamment à autoriser l’implantation sur le site d’un centre commercial de 72 000 m². La plate-forme inter-régionale pour une économie durable profite de cette occasion pour réitérer avec force ses objections à ce projet mégalomane reposant sur le leurre de l’attractivité supra-régionale au détriment de l’économie des noyaux commerçants existants et des objectifs de mobilité durable de la Région.

La plate-forme inter-régionale lance un appel aux habitants, associations de commerçants et communes pour s’insurger contre le projet et cette modification du PRAS.

« MEGA MEGA MONSTER »

La semaine passée, la Ville de Bruxelles a lancé son appel de marché aux candidats pour le projet NEO qui vise au réaménagement du plateau du Heysel (67 hectares), lequel englobe un projet de centre commercial de 72 000 m², presqu’autant que les surfaces commerciales réunies de Uplace et Just under the Sky [1] ! Ce projet est actuellement contraire au plan d’affectation du sol (PRAS) qui donne une vocation touristique et d’équipement collectif à ce territoire. Mais plus pour longtemps : la Région démarre aujourd’hui 15 mai l’enquête publique sur un projet de modification du PRAS actuel. Du sur mesure pour la Ville de Bruxelles et son projet de réaménagement du Heysel : le nouveau plan autorise précisément un méga-centre commercial de 72 000 m².

La plate-forme inter-régionale pour une économie durable de Bruxelles et de sa périphérie lance un appel aux habitants, associations de commerçants et communes pour s’insurger contre le projet et cette modification du PRAS pour plusieurs raisons.

Les proportions surdimensionnées du projet de centre commercial NEO-Heysel s’expliquent par la volonté de doter celui-ci d’un caractère supra-régional capable de capter la clientèle venant de Flandre et de Wallonie. C’est oublier que si le Heysel est effectivement très accessible en métro depuis le centre-ville, son accessibilité depuis la Flandre et la Wallonie ne pourra se faire qu’en voiture ! Il n’y a pas de bon scénario pour ce projet : soit les clients viennent en métro et cela signifie que le méga-shopping entre en concurrence avec le centre-ville, soit il parvient à capter les clients de Flandre et de Wallonie et les files sur un Ring déjà saturé ne feront encore que s’accroître. La Région se met ainsi en porte-à-faux avec ses objectifs de mobilité et ses obligations européennes en matière de qualité de l’air. Il est d’ailleurs remarquable que le rapport d’incidence environnementale du projet de PRAS fasse l’impasse sur cet aspect.

Nous sommes face à une politique économique obsolète qui continue à donner sa préférence aux développements commerciaux périphériques au lieu de renforcer l’investissement dans les noyaux commerçants existants et d’offrir un réseau bien maillé de commerces de proximité. La Ville ne tient pas les promesses faites aux commerçants bruxellois.

La Région et la Ville disent vouloir renforcer le potentiel touristique sur le plan international du plateau du Heysel. Mais la plate-forme ne voit pas très bien en quoi le fait de remplacer Mini-Europe et Océade par un centre commercial, modèle éculé qui bat de l’aile dans de nombreux pays européens et aux États-Unis, va conférer une plus-value et un renforcement de l’attractivité touristique internationale du plateau.

La plate-forme inter-régionale ne manquera pas d’envoyer ses objections à la Région dans le cadre de l’enquête publique démarrant aujourd’hui (et se clôturant le 13 juillet) et invite toutes les personnes concernées à prendre connaissance de ce dossier qui, outre le réaménagement du Heysel, touche à de nombreux enjeux vitaux de la Région et de sa périphérie. Nous vous invitons également à prendre contact avec les membres de la plate-forme.

Contacts

  • Claire Scohier : IEB – Inter-Environnement Bruxelles - 0473/667505
  • Joost Vandenbroele : BRAL – Brusselse Raad voor het Leefmilieu - 0473/853537.
  • Erik Grietens : BBL - Bond Beter Leefmilieu - 0474/406394.
  • Myriam Gerard : secrétaire régionale – CSC Bruxelles – 0497/026924.
  • Ben Debognies : secrétaire régional ACV Halle – Vilvoorde - 0475/841348.
  • Nancy Van Espen : directeur UNIZO Vlaams – Brabant & Brussel - 0477/291871.
  • Anton Van Assche : UNIZO Studiedienst 0478/444 119.
  • Francine Werth : FNUCM – Secrétaire Patronal Bruxelles - 0473/985564.

Notes

[1La plate-forme s’oppose également aux deux autres projets de centres commerciaux : Seize villes et communes du Brabant flamand se prononcent contre Uplace Machelen.


Prises de position

Dernier ajout : 15 décembre.