Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Bruxelles sans papiers

La Voix des Sans-Papiers : le parcours d’un collectif

Publié le mardi 21 novembre 2017, par Alexandre Orban

Tags :

La Voix des Sans-Papiers (VSP) est un collectif bruxellois de sans-papiers né en 2014 qui lutte pour obtenir la régularisation de tous les sans-papiers. Ses membres occupent illégalement un bâtiment de manière festive et militante afin d’en faire un lieu de lutte, de socialisation et de sensibilisation.

En interne, VSP s’organise via des assemblées générales ouvertes à tous les membres et un Comité de gestion quotidienne constitué de membres élus et à tout moment révocables. Ses membres ont tous signé une charte qu’ils ont eux-mêmes constituée et qui établit les règles fondamentales de vivre-ensemble sur lesquelles ils se sont mis d’accord. VSP bénéficie du support d’un ensemble de « soutiens » (groupes politiques, associations ou habitant.e.s qui se rassemblent régulièrement à l’appel de VSP). Il existe également un groupe de femmes qui rassemble des femmes de plusieurs occupations pour aborder des problèmes spécifiques à leur situation et agir de manière adaptée. VSP est en relation directe avec de nombreux autres collectifs de sans-papiers et d’autres occupations et fait partie de la Coordination de Sans-Papiers. Le collectif compte aujourd’hui environ 80 personnes et a déjà compté par le passé plus de 250 membres (lors de la première occupation, à Ribaucourt).

Depuis sa formation, VSP a connu presque une dizaine d’occupations différentes à Bruxelles. Quelle que soit la commune, quel que soit le parti politique au pouvoir, chacune des occupations a fini par recevoir un avis d’expulsion provenant des autorités communales. VSP a plusieurs fois eu des promesses de bourgmestres leur garantissant qu’ils leur trouveraient une solution durable de logement. Force est de constater que jusqu’à présent aucun des élus communaux concernés par la présence de VSP sur leur territoire – Françoise Schepmans (MR), Bernard Clerfayt (DeFI), Yvan Mayeur (PS), Dominique Dufourny (MR), Vincent De Wolf (MR), pour ne citer qu’elleux – n’a pris de mesure adéquate pour y parvenir. La réquisition d’un bâtiment privé par Vincent De Wolf à Etterbeek (une première à Bruxelles) en juillet dernier avait soulevé beaucoup d’espoirs. Ce qui ne l’a malheureusement pas empêché de les mettre dehors deux mois plus tard…

Au moment où nous écrivons ces lignes (fin septembre), VSP a réussi à obtenir la réquisition d’un nouveau bâtiment à la Place du Samedi par le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS). Il faut préciser que le collectif occupait déjà le site depuis plusieurs semaines. L’immeuble, vide depuis plus d’un an, était anciennement connu comme l’Hôtel Astrid. Quoi de mieux qu’un hôtel pour accueillir des gens dans le besoin ? Nous verrons si l’hospitalité de l’administration de la Ville de Bruxelles est à la mesure des attentes et des besoins criants de la Voix des Sans-Papiers.

Alexandre Orban
Inter-Environnement Bruxelles

Bem n°291 - Novembre-décembre 2017

Bem n°291 - Novembre-décembre 2017

Dernier ajout : 20 septembre.