Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

L’avenue du Port bientôt noyée sous le béton

Publié le mercredi 6 avril 2011, par IEB

La période de nidification étant largement entamée, la Ministre Grouwels a décidé de repousser les travaux de l’avenue du Port. Le projet n’est pas pour autant abandonné. Le permis étant délivré et le marché attribué à un entrepreneur, il faudra maintenir la pression.

Le mouvement des objecteurs de croissance a résumé en quelques phrases l’absurdité du projet : « Les travaux envisagés occasionneront un gaspillage d’énergie aberrant, notamment : par le déplacement de 1 500 000 pavés (15 000 tonnes, soit 1 500 camions de 10 T) ; par la consommation d’environ 8 000 m3 de béton (2 080 tonnes à déplacer, soit 208 camions de 10 T). Alors que les pavés en porphyre sont indéfiniment récupérables. La fabrication du béton requerra 1 850 kWh/m3, soit un total 14 800 000 kWh d’énergie grise. Ce béton est en outre très pauvrement récupérable en fin de vie. Le seul résultat (négatif lui aussi) de cette erreur urbanistique et environnementale serait d’augmenter la vitesse des véhicules à moteur empruntant la nouvelle route rapide. En outre, l’avenue du Port est la dernière avenue pavée bordée de platanes. Elle fait partie du patrimoine bruxellois. » Rien à redire...

Le dimanche 27 mars, le Comité Marie-Christine/Reine/Stéphanie à appellé à une mobilisation citoyenne invitant à s’enchaîner aux 300 arbres de l’avenue du Port.

Présence IEB

Dernier ajout : 18 octobre.