Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Keelbeek, chemin de perdition

Publié le mercredi 6 juillet, par IEB

En échange de quelques compensations, le Conseil communal de la Ville de Bruxelles a voté ce 27 juin la déviation du sentier du Keelbeek, dont le tracé faisait obstacle à la réalisation du projet de méga-prison. Les habitants de Haren se sentent une nouvelle fois trahis...

Ce même plan de réalignement avait pourtant essuyé un refus par ce même Conseil le 15 octobre 2015, une décision motivée entre autres par l’absence de compensations suffisantes pour la perte d’un espace vert. La Ville de Bruxelles dénonçait alors les problèmes liés au trafic routier mais aussi les demandes d’aides sociales pour les détenus occasionnant une surcharge financière pour le CPAS.

Les modifications obtenues et les compensations négociées aujourd’hui sont purement cosmétiques mais le Conseil communal a décidé de s’en accommoder.

L’obstacle sera donc contourné et le sentier ainsi déplacé quelque peu élargi pour longer le mur d’enceinte de la prison. Les habitants obtiennent un parc de deux hectares et une passerelle pour compenser la suppression de 18 hectares de nature et l’arrivée d’un village carcéral de 1 200 places dans le paysage harenois. Quels arrangements ont eu lieu entre la Ville et la Région ? Nul ne le sait. Toujours est-il que les habitants se sentent trahis une fois encore (lire les réactions du Comité de Haren).

Ce projet dévastateur, dont aucun politique n’endosse la responsabilité, se contentant de renvoyer à des accords pris par d’autres en amont, va à l’encontre des intérêts de l’environnement, de la population, des détenus et de la justice. La Ville de Bruxelles en lâchant le sentier et les habitants a décidé de prendre un chemin plus sombre où l’homme n’est plus qu’une marchandise et la justice bien malmenée.

Réaction du Comité de Haren suite au Conseil communal de Bruxelles-Ville du 27 juin 2016


Vous avez appris le coup de théâtre de la Ville de Bruxelles du lundi 27 juin 2016 : le Collège est contre la méga-prison de Bruxelles et autorise pourtant la destruction des sentiers du Keelbeek, patrimoine de Haren qui pourrait empêcher ce projet toxique.

Voici quelques détails de cet épisode incompréhensible.

Aux points 82 et 82 du CC de ce lundi 27 juin 2016, la proposition de détournement et de suppression des sentiers du Keelbeek. Étonnant quand on sait que la commission n’a pas encore rendu son avis ! Donc il y a concertation, mais on peut prendre une décision avant qu’un avis soit émis ?

Ce même plan de réalignement avait été refusé par ce même conseil communal le 15 octobre 2015. Le Conseil trouvait inacceptable qu’il y ait des chambres de justice dans l’enceinte de la prison, que le projet avait trop changé depuis l’accord de principe donné sous la législature précédente, qu’il fallait des garantie pour la préservation de la qualité de vie de Haren, etc.

Aujourd’hui un élargissement des sentiers et un parc et une passerelle demandée par personne à Haren semble satisfaire le conseil communal en précisant bien que ces « compensations » sont pour Haren et pour nulle part ailleurs ! Vous y comprenez quelque chose ?

L’opposition à bien interpellé par rapport à ces engagements du 15 octobre, à bien rappelé les enjeux de cette méga-prison et demandé des explications par rapport à ce revirement...

En vain, nous avons eu juste droit à : « on a toujours dit qu’on ne pourrait pas s’opposer éternellement à ce projet »... sans savoir pourquoi on ne peut pas s’y opposer avec les compétences de la Ville ! Bizarre ?

De tous les conseillers communaux interpellés directement par courrier, aucun n’a osé encore réagir.

Au conseil, seul l’échevin en charge de l’urbanisme s’est exprimé aucun autre ne s’est exprimé verbalement...

Le vote ? Défi et Ecolo-Groen s’oppose à cette trahison, le cdH dénonce la position du Collège mais s’abstient (bizarre) et chaque autre conseiller communal approuve... euh presque... un conseiller s’est vite enfui du conseil avant le vote ! Courage fuyons.
Après beaucoup d’annonces, les faits sont là : il n’y a pas de décision politique, il n’y a que des choix financiers stratégiques, pas de place pour le débat, pour les idées, pas de place pour l’humain.

Bref, si vous vouliez un bel exemple de courage politique, de conviction et de détermination... ce n’était pas au CC de Bruxelles qu’il fallait se rendre ce lundi.

Par contre si vous vouliez être témoin de :

  • « faites ce que je dis, pas ce que je fais. »
  • « j’aurais bien voulu, mais papa ne veut pas. »
  • « je ne peux pas vous expliquer pourquoi, mais croyez moi je fais ce qui est bien pour vous avec beaucoup de renoncement. »



Alors vous auriez passé un moment bien jouissif.

La BO sera bientôt disponible.

La Ville de Bruxelles semble vouloir maintenant mener des actions en justice contre les institutions fédérales. Nous continuerons donc à suivre cette belle foire. À suivre...

Le Comité de/van Haren


Présence IEB

Dernier ajout : 26 septembre.