Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Il faut revoir le projet de réfection de l’avenue du Port !

Publié le mardi 12 octobre 2010, par IEB

La Région bruxelloise veut réaménager l’avenue du Port. IEB le Bral et le Comité de quartier Reine – Marie-Christine – Stéphanie réclament une révision du projet de réfection, devenu obsolète depuis l’abandon du BILC.

La Région bruxelloise a récemment lancé un appel d’offre pour la réfection de l’avenue du Port. Malheureusement, ce projet de réfection, dimensionné pour répondre aux besoins du centre logistique BILC, est obsolète car le projet du BILC est abandonné à cet endroit.

Le projet de réfection de l’avenue du Port prévoyait une avenue rétrécie depuis la place Sainctelette jusqu’au Pont de Armateurs, conférant à cette partie du canal un caractère urbain, tandis que la partie située au delà du pont des armateurs devait rester praticable pour des camions du type « very long vehicle », par ailleurs fort peu adaptés à la ville. Cette condition combinée à la nécessité de garantir des cheminements piéton et cycliste sécurisés sonnait par ailleurs le glas du magnifique alignement de platanes de l’avenue.

Pour rappel, le projet existant pose d’autres problèmes :

  • l’imperméabilisation du sol aggravera les inondations, déjà constatées dans le quartier en cas de fortes pluies ;
  • la super-structure prévue pour supporter le passage intensif des camions du BILC risque d’hypothéquer la possibilité de relier les installations de gestion des eaux des quartiers riverains existants et futurs (Tour et Taxis) directement avec le canal ;
  • la super-structure coûte cher à la collectivité, sauf à supposer que le Port de Bruxelles garde l’idée de développer sur le terrain du Bilc une activité prévoyant l’usage intensifs de camions de grand gabarit.

Si l’on peut comprendre qu’à court terme, l’instruction d’un nouveau permis semble une perte temps, qu’en attendant, les cyclistes souffriront toujours du mauvais état de la chaussée, une vision à moyen terme invite les autorités compétentes à faire preuve de retenue.

IEB et le Bral soutiennent le Port de Bruxelles et les autorités bruxelloises dans le fait qu’il est nécessaire de maintenir, voire de développer, à partir du Pont des Armateurs, des activités productives compatibles avec un environnement urbain. Ce maintien des activités industrielles est parfaitement compatible avec le maintien des arbres voire des pavés. Le cheminement des cyclistes peut parfaitement faire l’objet d’un aménagement provisoire. Enfin, IEB et le Bral suggèrent que toutes les parties concernées se rassemblent avec le Port pour imaginer sur le terrain du BILC ainsi que dans le centre TIR voisin un avenir productif et compatible avec la ville, pourvoyeur d’emploi pour les Bruxellois infra-qualifiés.

Contacts :
- IEB – Mathieu Sonck – 0478/20 35 78.
- Bral – Steyn Van Assche – 0478/999 707.
- Comité de quartier Reine – Marie-Christine – Stéphanie vanliefferinge.boon@skynet.be.


Prises de position

Dernier ajout : 20 janvier.