Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Urbanisme et luttes urbaines – 41 ans et alors ?

Galerie de portraits des anciens secrétaires généraux

Publié le vendredi 27 février 2015, par IEB

Jusqu’il y a peu, la structure d’Inter-Environnement Bruxelles a fonctionné autour d’une figure centrale : celle du secrétaire général, qui cumule la direction politique et financière de l’association, sa représentation externe et joue le rôle de pivot entre les différentes instances de l’association. Nous avons réuni cinq anciens secrétaires généraux, pour une discussion croisée sur l’histoire de la fédération des comités d’habitants et son évolution à travers les époques qu’ils ont respectivement vécues.

Paul Vermeylen entre à IEB en 1976 en tant qu’objecteur de conscience. Il y est engagé comme travailleur en 1977. En 1980, il prend la relève d’Annick Baumann au poste de secrétaire général. Il quitte l’association en 1989, au moment de la création de la Région bruxelloise, pour devenir chef de cabinet du Ministre-Président Charles Picqué (PS). Il est aujourd’hui consultant privé en urbanisme.

Jean-Michel Mary débute chez IEB en 1980 en tant qu’objecteur de conscience. Il y est engagé comme travailleur en 1983. En 1989, il prend la relève de Paul Vermeylen au poste de secrétaire général. Il quitte l’association en 1994, pour devenir chef de cabinet du Ministre de l’Environnement à la Région bruxelloise, Didier Gosuin (FDF). Il est aujourd’hui directeur des relations institutionnelles de la STIB.

Yaron Pesztat est engagé à IEB en 1989, au moment où Jean-Michel Mary devient secrétaire général. Il prend sa relève en 1994. Il quitte l’association en 1999 pour se lancer dans une carrière politique. Il est élu député régional sur les listes Ecolo, dont il devient chef de groupe en 2004. Il met fin à cette carrière en 2014. Il a rejoint récemment le conseil d’administration des Archives d’Architecture Moderne.

Anne-France Rihoux, auparavant conseillère communale Ecolo à Saint-Gilles, entre à IEB en 1999, directement comme secrétaire générale. Elle quitte IEB en 2007 pour des raisons personnelles et travaille ensuite comme conseillère de Joëlle Milquet (CDh), puis au cabinet du Ministre fédéral du Climat, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Environnement, Paul Magnette (PS). Depuis 2012, elle est chef du département Politique produits et substances chimiques au SPF Santé publique.

Mathieu Sonck entre à IEB en 2007, directement comme secrétaire général. Auparavant, il a travaillé dans le secteur privé, chez Médecins sans frontières et comme réalisateur de documentaires. Épuisé, il fait un burn out professionnel début 2014. C’est le moment de concrétiser une réforme qu’il avait lui-même souhaitée : IEB choisit alors de ne pas le remplacer et de supprimer la fonction de Secrétaire général au profit d’une coordination collégiale. Il est aujourd’hui encore travailleur à IEB.

Bem 274 – Janvier-février 2015

Bem 274 – Janvier-février 2015

Dernier ajout : 1er octobre.