Inter-Environnement Bruxelles

Être jeune à Molem

Publié le mercredi 27 février 2013, par I E B
Version imprimable

Tags :

Une bonne centaine de jeunes de 15 à 25 ans se pressaient vendredi dernier dans la salle de La Goutte d’Huile, une maison de quartier à Molenbeek. Ils y étaient venus ni pour un concert, un anniversaire ou une jam mais bien pour y débattre durant plus de trois heures de sujets aussi sérieux que leur vécu et leur perception du quartier, de l’école, des questions de discriminations,...

Être jeune à Molem · Une bonne centaine de jeunes de 15 à 25 ans se pressaient vendredi dernier dans la salle de La Goutte d’Huile, une maison de quartier à Molenbeek. Ils y étaient venus ni pour un concert, un anniversaire ou une jam mais bien pour y débattre durant plus de trois heures de sujets aussi sérieux que leur vécu et leur perception du quartier, de l’école, des questions de discriminations,...

Cette assemblée intitulée « Être jeune à Molem ? », organisée par l’Asbl La Rue, faisait suite à un premier tour de chauffe en mai 2012 où les jeunes s’étaient exprimés librement sur leurs préoccupations et leurs aspirations diverses. C’est ainsi que les différents thèmes de la deuxième assemblée avaient pu être identifiés. Une forte demande s’était également exprimée pour rencontrer des « interlocuteurs responsables ». C’est pourquoi La Rue avait, cette fois-ci, invité différents acteurs « institués » pour participer aux discussions : responsable des contrats de quartier, d’Actiris, médiateurs scolaires, éducateurs, commerçants, échevin de la jeunesse, gardiens de la paix,...

IEB était là pour animer l’atelier sur le quartier et l’espace public. Une franche discussion qui rapidement se cristallisa sur la mauvaise image du quartier, la stigmatisation d’être molenbeekois. D’une volonté de changer cette image en s’adressant aux médias dominants, assez rapidement, les jeunes passèrent de leur posture de victime à celui d’acteur responsable, notamment en proposant de créer leurs propres médias pour construire l’image nettement plus positive qu’ils ont de leur quartier.

Les retours des autres ateliers furent tout ici vivifiants : « Avec ou sans professeur, on est là pour réussir », « La discrimination même positive, ça reste de la discrimination : on est tous pareil », « On veut l’égalité mais on doit apprendre à comment la pratiquer »,... La Rue fera bientôt un compte-rendu plus exhaustif de cette rencontre.

Mais ce qui est sûr, c’est que les jeunes de Molenbeek s’intéressent au monde qui les entoure !


Présence IEB

Dernier ajout : 28 février.