Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Rencontre d’apiculteurs schaerbeekois, pour une dégustation de leur récolte

Publié le vendredi 11 mars, par dewey

En novembre dernier – à l’initiative d’une apicultrice schaerbeekoise – un groupe d’apiculteurs schaerbeekois s’est réuni pour une dégustation de miel de Schaerbeek et des environs.

Schaerbeek est une commune de Bruxelles très verte et exempte de pesticides (la commune gère ses parcs en gestion différenciée). Dès lors, de nombreux apiculteurs ont choisi d’y installer leurs ruches. Après la fin de la saison apicole de cette année, la récolte a donné une grande diversité de miels, tant au niveau des couleurs, que des saveurs, que des goûts …

DSC_9722

Pour cette soirée de dégustation, nous étions 10 apiculteurs, ainsi que quelques amateurs ne pratiquant pas l’apiculture et des enfants. Les “bergers des abeilles” ont amené plus de 15 miels différents récoltés dans des ruchers situés aux quatre coins de Schaerbeek : du Moeraske à Dailly, de la Place Liedts à la place Meiser, d’Evere à Saint-Josse.

Hormis la dégustation conviviale nous permettant d’apprécier la différence de goûts de cette quinzaine de miels locaux, l’objectif de la soirée fut d’évaluer et de déterminer les caractéristiques du miel, en fonction de ce que nous dictent nos papilles. Ces sensations et ses saveurs que nous avons tenté de décrire, de capturer, ont ensuite été recueillies dans une “roue d’arôme de Schaerbeek”.

roueArome

La soirée s’est déroulée en 3 parties : la première partie portait sur une ensemble de miels de printemps, la deuxième et la troisième parties portaient sur un ensemble de miels d’été, dont deux miels « en rayons » ; c’est-à-dire encore lovés dans les cellules de cire.

Pour aider à découvrir les saveurs, la dégustation pouvait se faire de deux manières. Par le nez : les miels était servis en délayant une cuillerée de miel dans de l’eau, contenue dans un verre à vin. Une préparation qui aide à libérer les arômes pour le nez beaucoup plus distinctement. Par la bouche : il était recommandé de poser le miel sur le palais et d’appliquer progressivement la langue pour augmenter la concentration de l’échantillon.

miels-s

Pour neutraliser les goûts entre chaque dégustations des 15 échantillons et remettre les papilles à “neuf”, il avait été mit à disposition du thé à la sauge et à la menthe, de l’eau citronnée, du pain fraîchement préparé et du parmesan – goûts qui semblaient contraires à la douceur florale du miel. Un succédané de café était aussi mis à notre disposition pour neutraliser l’odorat.

Entre ces trois parties, nous avons droit à une visite historique de Schaerbeek en relation avec l’histoire de l’apiculture, commentée d’un participant. Certains participants n’ont pas hésité à agrémenter le passionnant discours de l’historien de leurs propres commentaires. Nous avons ainsi appris que les Rolling Stones ont donné un concert dans le passé.

Miels-table

Le bilan de cette soirée fut très intéressant : les 23 dégustateurs ont voyagé à travers les saisons et ils ont interprété les paysages et la végétation explorée par les abeilles sur toute la surface de Schaerbeek au travers des jardins, parcs et balcons. Ce fut une expérience sensuelle que de prendre le temps de sentir, de goûter, de respirer chacun de ces miels. Ils ont pu partager des idées et des associations de goûts multi-couches, leurs savoir-faire et cela dans une ambiance festive ainsi qu’une atmosphère intime et particulière.

Merci à Christina pour la chouette initiative.

___

Texte & Photos : Patrick S. et Ch. S.

Liens :

Site de la SRABE (Société Royale d’Apiculture de Bruxelles et des Environs)

Voir en ligne : http://www.ezelstad.be/2016/03/10/miel/

La revue du web

La revue du web

Dernier ajout : 29 septembre.