Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 6 juillet 2017

Publié le jeudi 6 juillet, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

Contrat de Rénovation Urbaine n°3 « Gare de l’Ouest »
Anderlecht et Molenbeek : le projet de programme du Contrat de Rénovation Urbaine « Beekkant - Gare de l’Ouest - Ninove » et le rapport sur les incidences environnementales sont soumis à l’enquête publique. Héritiers des contrats de quartier, les CRU visent plutôt à développer l’attractivité des quartiers en opérant un changement d’échelle dans les infrastructures. Un accent sera mis sur la rénovation des espaces publics et plus spécifiquement pour le CRU 3 à la rue Vandenpeereboom, rue Dubois-Thorn, rue de Birmingham, place Beekkant, création d’une passerelle entre les îlots Birmingham et abattoirs, création d’un parc sur la friche de la gare de l’Ouest ainsi que des passerelles. À ce stade, les dispositifs participatifs prévus reste flous. Les documents sont consultables à l’adresse suivante : http://quartiers.brussels /doc /cru-scv-3. Les observations et réclamations sont à adresser au Gouvernement sous pli recommandé à la poste ou contre accusé de réception à l’adresse suivante : Perspective.brussels (Bureau bruxellois de la planification), enquête publique CRU « Gare de l’Ouest », rue de Namur, 59, à 1000 Bruxelles.
Enquête publique jusqu’au 12 juillet 2017.
Concertation le 18 juillet 2017.
Contactez Sophie Deboucq et Mohamed Benzaouia.

Concertation à venir

• Perfusion de logements entre Vétérinaires et Docteur Kuborn. Anderlecht : rue Docteur Kuborn, 6-8. Juste à côté de l’ancien site des Vétérinaires, la mue du quartier des garages se poursuit. La demande vise à démolir un garage pour une demande de permis mixte portant sur 125 logements privés portés par BPI, REOS et IMMOFER (92 appartements « moyens » et 33 de type « sociaux ») assortis d’un parking sous-terrain de 92 places ainsi que d’une crèche de 49 places. Concertation le 6 juillet 2017. Contactez Claire Scohier.

Résultats de concertations

• Bétonner Ernotte. Le 14 juin, la Commission de concertation a remis un avis favorable sous conditions (Lire l’avis) concernant la demande de la Commune d’Ixelles pour le lotissement du terrain situé rue Ernotte et chaussée de Boitsfort, occupés pour partie actuellement par les potagers Boondael-Ernotte qui devraient être pour partie intégrés dans les zones d’espaces verts. Après la destruction d’une grande partie des potagers Boondael-Ernotte, la commune d’Ixelles envisage maintenant de faire de même dans la partie restante en la revendant une fois le permis de lotir octroyé. Riverains, associations et potagistes se sont opposés au projet (www.potagersxl-en-danger.org). Lire les remarques d’IEB. La Commune de Watermael-Boitsfort a remis un avis défavorable minoritaire pointant l’absence de processus participatif et de concertation avec leur commune tant dans le cadre de l’élaboration du PPAS que du permis de lotir. Contactez Sophie Deboucq.

• Avancée dans le contrat de quartier Compas. Anderlecht : rue de Liverpool, 70, et rue du Chimiste, 16. Dans le cadre du contrat de quartier Compas, au cœur du quartier Heyvaert, la Commune d’Anderlecht demande un permis d’urbanisme pour transformer le site d’une ancienne imprimerie en équipement socio-culturel abritant différents services communaux et associations, aujourd’hui implantés dans le Curo-Hall. Le projet prévoit également la création de deux logements communaux pour familles nombreuses. La Commission de concertation a rendu un avis favorable sous conditions. Lire l’avis. Contactez Claire Scohier.

• AirBnB descend sur la ville. Bruxelles-Ville : boulevard Anspach, 106, et rue des Pierres, 2-4. Il s’agissait d’une demande de permis d’urbanisme pour changer l’affectation de 3 immeubles de logements avec un rez-de-chaussée commercial et sa mezzanine en un établissement hôtelier de 19 appart-hôtel avec le maintien du commerce existant et modifier le bardage autour de la vitrine du n°4 rue des Pierres... En réalité, la demande visait à obtenir un permis pour affectation hôtelière après avoir obtenu (en 2011) un permis pour 19 logements, qui ont été frauduleusement transformés en appart-hôtels. La demande de « régularisation » fait suite à un procès-verbal d’infraction. Lire les remarques d’IEB. La Commission de concertation a remis un avis unanime défavorable. Lire l’avis. Contactez Contactez Mohamed Benzaouia.


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 23 septembre.