Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 5 mai 2016

Publié le jeudi 5 mai, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

De nouvelles rues autour de Léopold...
Molenbeek-Saint-Jean. Dans le cadre du contrat de quartier durable « Autour de Léopold », la Commune de Molenbeek prévoit de réaménager de façade à façade plusieurs rues et carrefours situés de part et d’autre du boulevard Léopold II depuis le parvis Saint-Jean-Baptiste jusqu’à la rue Picard. Les rues Piers, de Ribaucourt, Vanderstichelen, de l’Intendant et de Mexico (avec fermeture de voirie et changement de sens de circulation) sont également concernées...
Enquête publique jusqu’au 5 mai 2016.
Concertation le 10 mai 2016.
Contactez Mathieu Sonck et Mohamed Benzaouia.

Citroën déménage...
Bruxelles-Ville : avenue du Port. Peugeot Distribution Service SA demande un permis d’urbanisme et d’environnement pour construire un garage automobile, avec dépôt de véhicules neufs et usagés de 89 véhicules et parking à l’air libre de 110 emplacements. Le garage Citroën actuellement situé sur le square Sainctelette va déménager sur un terrain du Port de Bruxelles, situé à côté du centre TIR. Ce projet s’inscrit dans un projet global porté par le Port de Bruxelles et Citidev qui vise à implanter et/ou déménager une série d’entreprises bruxelloises (Clabots, deux brasseries,...).
Enquête publique jusqu’au 13 mai 2016.
Concertation le 24 mai 2016.
Contactez Mathieu Sonck.

Constitution-Grondwet : attention au départ !
Bruxelles-Ville : avenue de Stalingrad, avenue Fonsny, stations STIB Lemonnier et Midi et leurs accès. La STIB lance les procédures pour la nouvelle station « Constitution » (métro et trams), sous l’avenue de Stalingrad et le boulevard du Midi, et ses tunnels de raccordement aux infrastructures existantes. Cette première enquête publique ne porte que sur le projet de cahier des charges de l’étude d’incidences mais permet de prendre connaissance de nombreux aspects techniques, dont les plans d’implantation. Dans un second temps, une enquête publique aura lieu sur la demande de permis d’urbanisme proprement dite. Coût de ce projet « pharaonique » : 110 millions d’euros. Les documents sont disponibles à la Ville de Bruxelles. Nous avons sélectionné une partie du dossier que vous pouvez télécharger ici.
Enquête publique jusqu’au 13 mai 2016.
Concertation le 25 mai 2016.
Contactez François Hubert.

Petite ceinture pour petite reine
Bruxelles-Ville : boulevards Baudouin et d’Anvers. En rafale, la Région aménage des itinéraires cyclables sécurisés sur les grands axes. Aujourd’hui, c’est au tour du tronçon de la Petite Ceinture allant du boulevard Jacqmain à Sainctelette. De chaque côté de la voirie, 2 belles pistes cyclables bidirectionnelles de 3 mètres de large vont être créées, les trottoirs et les arrêts de trams seront remis aux normes actuelles et de nouvelles zones de livraisons seront installées. Une fois n’est pas coutume, c’est le stationnement automobile qui est sacrifié : 57 places de parking disparaissent au profit de la mobilité des cyclistes et des piétons ! IEB, qui milite depuis 40 ans pour que le partage de l’espace public soit rééquilibré au profit du plus grand nombre, ne peut que saluer l’effort... Toutefois, notons que 84 arbres, principalement en bacs, seront arrachés et remplacés par 65 nouveaux spécimens qui seront installés le long des voies centrales, plus loin des façades. Toutes les infos et les plans sur le site internet de la Région : www.bruxelles espaces publics. irisnet.be.
Enquête publique jusqu’au 15 mai 2016.
Concertation le 25 mai 2016.
Contactez François Hubert et Jérôme Matagne.

Le projet Drohme met le pied à l’étrier
Uccle : chaussée de la Hulpe, 51 à 53, 61. Demande de permis d’urbanisme par la SA Drohme Exploitation pour aménager un parc de loisirs actifs à l’hippodrome de Boitsfort. Cette enquête porte sur le cahier des charges de l’étude d’incidences.
Enquête publique jusqu’au 16 mai 2016.
Concertation le 1er juin 2016.
Contactez Sophie Deboucq.

Haren, retour à la case prison
Bruxelles-Ville (Haren) : rue du Witloof. Alors que le permis d’environnement est toujours sous le coup de l’annulation du Collège d’environnement, la S.A. Cafasso réintroduit une nouvelle demande de permis d’urbanisme pour le compte du SPF justice et de la Régie des Bâtiments. Dans les grandes lignes le projet se présente pourtant de façon similaire à l’épreuve de départ : construction d’un complexe pénitentiaire de 1 190 places, 537 emplacements de parking, la démolition d’immeubles et l’abattage de 300 arbres, l’aménagement des abords sur le site ainsi que l’aménagement sur le territoire de la Ville d’une amorce de la voirie de desserte à partir du boulevard de la Woluwe (sur le territoire de Machelen) et l’aménagement autour du complexe d’un passage public pour piétons et cyclistes dans un environnement de verdure et de loisirs. Si l’avis d’enquête mentionne que le permis d’environnement est déjà délivré, il ne précise pas que celui-ci a été annulé par le Collège d’environnement. Ce pénitencier, présenté comme novateur, est planifié dans le cadre d’un master plan depuis 2008 et vise le remplacement des prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael considérées comme trop vétustes. Les enjeux sont en réalité multiples : disparition d’une vaste zone de biodiversité à Haren, accroissement de l’enclavement de ce territoire, éloignement de la prison du centre-ville, création de la plus grande prison de Belgique, choix du financement de ce projet via un Partenariat Public-Privé,... Depuis l’annonce de ce projet en 2012, le cercle de la contestation n’a cessé de grandir. Les opposants au projet plaident pour une révision de celui-ci considéré comme obsolète et dévastateur pour l’humain comme pour l’environnement et dénoncent l’acharnement des pouvoirs publics pour faire passer ce projet en force. Voir notre dossier : Une méga-prison à Haren. Une lettre type de réclamation est à votre disposition pour vous opposer à ce projet (fomat pdf, odt ou doc). Vous pouvez vous en inspirer et modifier à volonté.
Enquête jusqu’au 20 mai 2016.
Concertation le 1er juin 2016.
Contactez Isabelle Hochart et Claire Scohier.

Haren, sentiers en redressement avant la taule
Bruxelles-Ville (Haren) : derrière la mise à l’enquête du plan d’alignement AF-00-005-B pour les sentiers vicinaux n°31, n°36 et n°43, se cache en réalité la déviation du chemin du Keelbeek qui avait été refusée par la Ville de Bruxelles lors d’une première enquête publique en septembre 2015, stoppant net les travaux de la méga-prison de Haren (lire l’avis de la commission de concertation du 20 mai 2015). En effet, ce chemin séculaire serpente en plein milieu des 18 hectares du terrain prévu pour la construction de ce mastodonte pénitentiaire, sa seule présence est donc un obstacle aux travaux.
Enquête publique jusqu’au 20 mai 2016.
Concertation le 1er juin 2016.
Contactez Isabelle Hochart et Claire Scohier.

Plan de gestion de l’eau
Région bruxelloise. Le projet de plan régional de gestion de l’eau 2016-2021 est soumis à l’enquête publique. L’ensemble des documents (plan de gestion et rapport d’incidences environnementales) est téléchargeable sur www.environnement. brussels ou consultable chaque mardi et jeudi entre 10 h et 12 h, à l’administration régionale Bruxelles Environnement, ainsi que dans les administrations des 19 communes de la Région. Les observations et réclamations sont à adresser au plus tard le 31 mai 2016, par courriel à l’adresse eau_water @environnement. brussels ou par courrier postal ou déposées contre accusé de réception à l’administration régionale Bruxelles Environnement, site de Tour et Taxis, avenue du Port, 86C/3000, à 1000 Bruxelles.
Enquête publique du 23 novembre 2015 au 31 mai 2016.
Contactez Isabelle Hochart.

Concertation à venir

• Un hôtel dans le quartier Maritime. Molenbeek-Saint-Jean. Projet d’hôtel dans les anciens bâtiments Bacardi-Martini situés rue Vandenboogaerde, 108-110. Il s’agit donc d’un changement d’affectation et de l’extension d’un immeuble de bureaux en un hôtel de 70 chambres, avec modification de la façade et réaménagement de l’intérieur d’îlot en parking (30 places). Concertation le 10 mai 2016. Contactez Mathieu Sonck.

Téléchargez


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 1er octobre.