Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 30 mars 2017

Publié le jeudi 30 mars, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

Bière à Drohme
Bruxelles-Ville : chaussée de La Hulpe (site de l’Hippodrome de Boitsfort). Drohme Exploitation demande un permis d’urbanisme pour transformer le bâtiment du Pesage en brasserie familiale.
Enquête publique jusqu’au 7 avril 2017.
Concertation le 3 mai 2017.
Contactez Sophie Deboucq.

Ça bouge à la Bougie
Anderlecht : rue de la Bougie, 23/29. MECAR demande un permis mixte pour démolir un bâtiment à usage d’entrepôt et construire un immeuble de 117 logements avec un parking couvert de 81 places.
Enquête publique jusqu’au 8 avril 2017.
Concertation le 20 avril 2017.
Contactez Sophie Deboucq, Claire Scohier et Mohamed Benzaouia.

JPEG - 21.5 ko

Réduisons les pesticides
Région bruxelloise et État fédéral. Pour faciliter la mise en œuvre de la directive Pesticides, l’Europe demande aux États membres d’élaborer des plans d’action prévoyant la participation du public en vue de réduire les risques et les effets de l’utilisation des pesticides sur la santé humaine et l’environnement. Le projet de programme régional bruxellois est consultable sur le site de l’administration de l’environnement : www.environnement. brussels. Vous trouverez également le projet de plan fédéral sur www.napan18-22.be.
Enquête publique jusqu’au 10 avril 2017.
Contactez Sophie Deboucq.

Deuxième ronde du « plus grand piétonnier d’Europe » dont la base juridique est de plus en plus faible
Bruxelles-Ville : boulevards du centre entre la place De Brouckère et la place Fontainas. Le Service Public Fédéral mobilité et transport, direction Infrastructure (BELIRIS) demande un premier permis d’urbanisme pour réaménager de façades à façades les boulevards et divers espaces publics situés autour de cet axe, ainsi qu’un second permis pour réaménager la place de la Bourse et ses abords. Dans un contexte juridique flou plombé par une multitude de recours, la Platform Pentagone organisera une réunion plénière et communiquera un « mode d’emploi », comme lors des demandes précédentes. La réunion se tiendra le jeudi 30 mars à 19 h, au Jardin de ma sœur, quai au Bois à Brûler, 64, à 1000 Bruxelles. Vous trouverez ici les premières observations de la Platform Pentagone sur les nouvelles demandes de permis.
Enquête publique jusqu’au 11 avril 2017.
Concertation le 26 avril 2017.
Contactez Mohamed Benzaouia.

Concertation à venir

• Avec vue sur canal et industrie. Molenbeek-Saint-Jean : quai de l’Industrie, 153. SF & Partners demande un permis mixte pour démolir un entrepôt et reconstruire un immeuble de 43 appartements avec un rez-de-chaussée partiellement commercial (310 m²) et un parking en sous-sol de 135 places. Ce projet est situé dans le périmètre du Contrat de Quartier « Petite Senne » qui a cours jusqu’à décembre 2018. Concertation le 18 avril 2017. Contactez Sophie Deboucq, Claire Scohier et Mohamed Benzaouia.

Résultats de concertations

• La lisière de la Forêt de Soignes malmenée. Le 23 mars, deux projets de construction de logement en lisière de la Forêt de Soignes étaient examinés par la Commission de concertation de Watermael-Boitsfort.
• Le projet Tenreuken de Cofinimmo, soumis à l’enquête publique en janvier 2016, a fait l’objet de modifications mineures, les 5 immeubles d’appartements ont été diminués d’un étage. À la croisée de différentes zones reconnues pour leurs qualités écologiques, le projet impacte de façon trop importante le réseau écologique et le maillage bleu tel qu’exprimé par plusieurs associations. Lire les remarques des Amis de la Forêt de Soignes, de Natagora et du CODA. La Commission de concertation a remis un avis plus nuancé que l’an passé. Lire l’avis. La Région tranchera prochainement.
• Proche du plateau de la Foresterie, le projet de Thomas & Piron au Coin du Balai a soulevé une vive contestation riveraine : plus de 600 personnes ont signé une pétition s’opposant au projet. La Commission de concertation s’est opposée à l’unanimité au projet. Lire l’avis. Le non-respect des certaines dispositions du PPAS, la mauvaise intégration paysagère de la gestion de l’eau, la destruction du maillage vert, l’imperméabilisation trop importante sont certaines des objections invoquées. Lire les remarques du Comité de quartier Coin du Balai. Contactez Sophie Deboucq.


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 24 juin.