Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 28 février 2019

Publié le jeudi 28 février, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

Les casernes sous l’occupation
Ixelles : avenue de la Couronne, 219-225. En attendant l’adoption du Plan d’Aménagement Directeur « Casernes d’Ixelles », la Société d’Aménagement Urbain (SAU) demande un permis d’urbanisme pour modifier l’utilisation du site des casernes Fritz Toussaint, affecté en zone d’équipements d’intérêt collectif, pour une occupation temporaire. Les projets d’occupation ont déjà été sélectionnés après un appel du groupe Creatis/D-Side Group/Troisième Pole, sur base de sept critères : durabilité (« sustainable »), famille, alimentation, galerie (« gallery »), « lab », communauté et « terrain de jeu » (« playground »).
Enquête publique jusqu’au 1er mars 2019.
Concertation le 20 mars 2019.
Contactez Sarah De Laet.

La mobilité autour du Ring
Région flamande : en marge de son projet d’élargissement du Ring, la Région flamande met à l’enquête publique la demande de permis d’environnement et le projet-MER Ringtrambus–Doortocht Vilvoorde-Machelen (Brabantnet), un projet de bandes réservées aux bus censé constituer « une alternative aux files structurelles » de la périphérie au nord de Bruxelles. La ligne complète du Trambus devrait relier le plateau du Heysel à Diegem mais l’enquête publique porte sur une segmentation de la ligne et concerne ici la partie passant par Vilvoorde et Machelen. Le projet fait partie des aménagements prévus par le gouvernement flamand dans le cadre de l’élargissement du Ring qui comprendra également la création de pistes cyclables et une meilleure intégration paysagère de celui-ci, autant d’éléments à saluer s’ils ne constituaient pas un alibi pour augmenter la capacité routière au nord de Bruxelles. Le dossier peut être consulté à la Ville de Bruxelles et à Machelen et des renseignements peuvent être obtenus auprès de l’administration de la Région flamande : gop.omgeving@vlaanderen.be, 02/553 79 97 (en néerlandais).
Enquête publique jusqu’au 5 mars 2019.
Contactez Thyl Van Gyzegem.

Jardin Dewin à la casse
Forest : rue de la Mutualité et rue Meyerbeer, 35. Demande de permis d’urbanisme et d’environnement pour démolir la maison sise au 35 de la rue Meyerbeer ; construire 39 logements répartis en deux immeubles avec un espace pour profession libérale et un parking souterrain de 41 places ; abattre 29 arbres à haute tige ; restaurer une partie du jardin de l’hôtel Danckaert classé. Après un premier projet recalé en 2016, le promoteur revient à la charge avec un nouveau projet immobilier sur-dimensionné et destructeur du patrimoine, contre lequel le Comité Meunier s’est déjà mobilisé : www.notrehistoire.be.
Signez la pétition : www.change.org.
Enquête publique jusqu’au 7 mars 2019.
Concertation le 26 mars 2019.
Contactez Stéphanie D’Haenens.

Une nouvelle voie pour NEO
Bruxelles-Ville : plateau du Heysel. Plan de désaffectation et plan d’alignement d’une nouvelle voirie, projetée perpendiculairement à l’avenue Houba De Strooper, entre l’ancienne rue du Javelot et l’avenue Bouchout.
Enquête publique jusqu’au 11 mars 2019.
Concertation le 14 mars 2019.
Contactez Claire Scohier et Thyl Van Gyzegem.

Réforme du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU)
Région bruxelloise. Notre règlement régional d’urbanisme date de 2006. Il était inévitable, et même souhaitable, qu’il soit revu sachant que depuis lors c’est tout le corpus des règles liées à l’environnement et à l’aménagement du territoire qui a été remanié en profondeur. Ce règlement qui a force obligatoire traite de multiples questions liées à l’aménagement du territoire qui vont des gabarits des immeubles au nombre de places de stationnement en passant par la gestion des eaux pluviales. Une réforme qui aurait mérité plus de débats en amont. Il reste encore trois semaines pour faire part de votre avis auprès de la Région bruxelloise. Des renseignements peuvent être obtenus auprès des services d’urbanisme communaux. Les documents sont disponibles sur le site régional : http://urbanisme.irisnet.be.
Enquête publique jusqu’au 19 mars 2019.
Contactez Claire Scohier, Sophie Charlier et Thyl Van Gyzegem.

Casernes à l’inspection
Ixelles et Etterbeek : plan d’aménagement directeur (PAD) « Casernes d’Ixelles ». Le plan vise à ouvrir le site, aujourd’hui enclavé et aménager un quartier mixte articulé autour d’une vaste esplanade et d’un nouveau parc. Le projet de plan prévoit notamment la construction de logements familiaux et étudiants. Les documents sont disponibles sur www.perspective.brussels. Vous pouvez adresser vos réclamations auprès des services urbanisme d’Ixelles et Etterbeek, les envoyer par écrit à l’organisme régional perspective.brussels ou répondre à un questionnaire en ligne. Voici ce qu’IEB pensait de ce PAD Casernes à l’issue des séances d’information marathon de juin 2018 : « Étudiants casernés, mal-logés oubliés ».
Enquête publique jusqu’au 8 avril 2019.
Contactez Olivier Fourneau.

Mediapark : pôle média et quartier mixte
Schaerbeek, Evere et Woluwe-Saint-Lambert : plan d’aménagement directeur (PAD) Mediapark. Ce plan prévoit la création sur l’actuel site de la RTBF/VRT d’un tout nouveau quartier composé d’une cité des médias, de 2 000 à 3 000 nouveaux logements, de 19 000 m² d’équipements publics, de 24 000 m² de commerces et d’un parc de 8 hectares. Les documents sont disponibles sur www.perspective.brussels. Vous pouvez adresser vos réclamations auprès des services urbanisme des communes concernées, les envoyer par écrit à l’organisme régional perspective.brussels ou répondre à un questionnaire en ligne. À la suite des séances d’information de juin dernier, IEB s’est positionné sur ce dossier et demande entre autres que la Région utilise ses réserves foncières pour produire du logement social : « Mediapark : vers une cité des médias ? ». En décembre 2018, les riverains exprimaient aussi leurs revendications : « Le Comité de quartier Mediapark veut plus de participation ».
Enquête publique jusqu’au 29 avril 2019.
Contactez Gautier Briade (IEB) et Guy Castadot(Comité Mediapark).

Concertation à venir

• Cité administrative : toujours plus dense. Bruxelles-Ville : boulevard Pachéco, rues de la Banque, Montagne de l’Oratoire, et de Ligne. La S.A. RAC 4 introduit une nouvelle demande amendée de permis d’urbanisme et d’environnement pour construire trois immeubles de logements (443 appartements) et un immeuble comprenant une crèche (72 enfants) et une école maternelle et primaire (456 enfants) ; aménager huit surfaces commerciales ; réaménager le socle et les parkings existants A et B (passer de 1 808 emplacements à 1 779 emplacements de parking couverts) ; aménager 1 305 emplacements pour vélos ; aménager les abords du site, abattre 397 arbres à haute tige et en replanter 377 espèces. IEB et le Comité de quartier Notre-Dame-aux-Neiges (rejoint par les habitants de l’immeuble Belair déjà construit) appellent à la mobilisation pour réagir dans le cadre de l’enquête publique et pour venir nombreux à la Commission de concertation le 5 mars : le projet de tour A4 Pechère (66 mètres) au milieu du site en dessous de la colonne du Congrès est particulièrement catastrophique (lire l’article d’IEB). Dans le cadre de l’enquête publique, IEB a envoyé ses remarques (lire les remarques d’IEB), ainsi que le Comité de quartier Notre-Dame-aux-Neiges (lire les remarques du Comité). Un certain nombre de personnes ont également signé et transmis le document de synthèse rédigé par le Comité de quartier. Concertation le 5 mars 2019.
Contactez Olivier Fourneau (IEB) et Marie-Anne Swartenbroekx (Comité Notre-Dame-aux-Neiges).

Résultat de concertation

• Carré des Chardons : qui s’y frotte s’y pique. Schaerbeek : rue des Chardons, 35-37. Demande de permis d’urbanisme et d’environnement pour construire un ensemble de logements, ainsi qu’une école en intérieur d’îlot. Ce lundi 25 février, la Commission de concertation a rendu son avis définitif concernant le projet de construction du Carré des Chardons : défavorable à l’unanimité et sans abstention. Un avis longuement motivé – en 116 points (lire l’avis) – relevant les nombreux problèmes de ce projet. Pour rappel, le projet prévoit, dans un îlot enclavé de 6 500 m², la construction de l’école primaire et maternelle Pistache pouvant accueillir jusqu’à 220 élèves ainsi que trois immeubles de logements abritant un total de 71 appartements et 75 emplacements de parking. Lors de l’enquête publique qui s’est déroulée du 17 au 31 janvier, plus de 500 lettres d’opposition ont été réceptionnées par la Commune.
Le Comité de défense du Carré des Chardons bataille ferme depuis des années contre les projets immobiliers successifs qui projettent de réduire à néant cet espace cultivé en potagers et nuisent durablement à l’environnement et à la vie du quartier. Ils fustigent la bétonisation de l’îlot et les gabarits peu respectueux du bâti environnant. Des pollutions sont pointées (sonore et atmosphérique) mais également un accroissement de la congestion automobile – déjà importante dans la zone. La (sur)densification du bâti, couplée à la perte d’ensoleillement (et de vues) sont également craintes.
Comme l’exprime Frédéric Nimal, échevin de l’Urbanisme (Défi) : « le collège ne conteste pas l’utilité de création de nouvelles écoles en région bruxelloise ni la qualité du projet pédagogique de l’école qui aurait souhaité s’installer dans les lieux. Cependant le collège doit apprécier un projet dans sa globalité et, celui-ci, par la création d’une école et de 71 logements, en intérieur d’îlot, déroge à de très nombreuses dispositions urbanistiques et environnementales. [...] Le projet présenté est beaucoup trop ambitieux, au surplus pour une zone en intérieur d’îlot, n’est pas adéquat pour une telle parcelle et implique d’importants désagréments pour le bâti existant et le quartier dont la quiétude et l’échelle humaine doivent être préservées ».
Contactez Stéphanie D’Haenens (IEB), Thomas Hansenne et Greg Arrowsmith (Carré des Chardons).


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 26 mai.