Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 23 novembre 2017

Publié le jeudi 23 novembre, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

Liquidation à la Samaritaine
Bruxelles-Ville : rue de la Samaritaine, du 16 au 22a, et rue des Chandeliers. Demande de permis d’urbanisme pour démolir, reconstruire et rénover les constructions à front de rue et en fond de parcelle à affectations mixtes de logement, équipement et commerce. Ces anciennes maisons, dont celle qui abritait encore jusqu’il y a peu le Théâtre de la Samaritaine, font le charme de ces rues. Les démolir, c’est démolir l’âme du quartier, briser sa magie, effacer sa mémoire.
Enquête publique jusqu’au 24 novembre 2017.
Concertation le 5 décembre 2017.
Contactez Mohamed Benzaouia.

Tour Philips
Bruxelles-Ville : boulevard Anspach, 1. Demande de permis d’urbanisme pour transformer une tour de bureau en une tour au programme mixte (infrastructures d’intérêt général et surfaces commerciales dans le socle et bureaux aux étages) et aménager une nouvelle place côté rue de Laeken en supprimant le passage du bus.
Enquête publique jusqu’au 8 décembre 2017.
Concertation le 20 décembre 2017.
Contactez Stéphanie D’Haenens.

Concertations à venir

• Quatrième tentative de destruction de l’avenue du Port. Bruxelles-Ville : rue Claessens et avenue du Port. Demande de permis d’urbanisme pour réaménager la voirie de façade à façade, entre la place Sainctelette et l’avenue de la Reine : création de 2 pistes cyclables, réfection des trottoirs, plantation d’un double alignement d’ormes après abattage d’un seul alignement de platanes, modification du revêtement de la chaussée, remplacement des impétrants. Le comité Avenue du Port a rédigé une lettre type qu’il a adressé à la Commission de concertation de la Ville de Bruxelles. Concertation le 29 novembre 2017.
Contactez Mohamed Benzaouia et Patrick Wouters.

Réaménagement de voirie
Schaerbeek : Allée Verte, avenue de la Reine, chaussée d’Anvers, square Jules De Trooz, rue des Palais, place Masui, rue du Progrès et rue du Pavillon. Demande de permis d’urbanisme pour réaménager la rue des Palais entre le square De Trooz et la rue Van Schoor ; réaménager le square De Trooz, une partie de l’avenue de la Reine, la voirie du Pavillon et la rue des Palais jusqu’à la rue Van Schoor. IEB s’est penché sur ce dossier et a rédigé son avis : les réaménagements prévus dans le quartier Masui et la rue des Palais vont permettre de restaurer des voiries fort dégradées et d’améliorer la circulation des usagers « faibles ». Le square De Trooz, au carrefour autoroutier de l’avenue de la Reine et de l’Allée Verte, restera cependant un point noir dans la mobilité douce, en gardant un rôle de barrière pour les piétons et les cyclistes. Lire les remarques d’IEB. Concertation le 29 novembre 2017.
Contactez Thibault Jacobs et Thyl Van Gyzegem.

Résultat de concertation

JPEG - 43.1 ko

• L’Eurostadium joue les prolongations. L’enquête publique sur le projet d’Eurostadium s’est clôturée vendredi dernier. Après avoir été recalé début de cette année, le projet de nouveau stade national de 60 000 places revient à la charge avec une demande de permis d’urbanisme et d’environnement fusionnée introduite par le promoteur Ghelamco. Si quelques aménagements connexes ont été prévus depuis la première mouture pour rendre le projet plus modulable, notamment le fait de pouvoir passer d’un stade de 60 000 à 45 000 places, reste que ce projet massif accompagné de 10 000 places de parking souterraines, de 78 000 m² d’Horeca et d’un campus à la finalité obscure, occasionnera d’incommensurables problèmes de mobilité et une charge publique lourde pour une finalité d’intérêt général discutable. De nombreux boucliers continuent de s’élever contre ce projet qui coûtera des dizaines de millions d’euros à la Région et à la Ville alors que cette dernière met à disposition du promoteur Ghelamco gratuitement son terrain public de 30 hectares, via un contrat d’emphytéose de 99 ans. Lire les remarques qu’IEB a transmises à la Ville de Bruxelles.
Contactez Claire Scohier.


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 12 décembre.