Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 19 novembre 2015

Publié le jeudi 19 novembre 2015, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

Stationnement : du régional au local
Schaerbeek : le Plan d’Action Communal de Stationnement est soumis à l’enquête publique. En 2014, la Région se dotait d’un plan global de stationnement. Aujourd’hui, chaque Commune doit le transposer et l’adapter à l’échelon local. Ce Plan d’Action Communal recouvre tous les aspects du stationnement : voitures individuelles, vélos, poids-lourds, parkings souterrains, dérogations, mutualisation d’emplacements, contrôle,... Schaerbeek s’inscrivant déjà largement dans le cadre fixé par la Région, ce Plan d’Action ne comporte pas de révolution, ni même de grosse surprise pour les automobilistes schaerbeekois. Toutefois, on peut y trouver beaucoup d’informations sur l’état des lieux de la situation et l’ensemble des mesures à venir en matière de gestion du stationnement : il mérite donc l’attention des personnes intéressées. Tous les documents peuvent être consultés sur le site de la commune : www.schaerbeek.be.
Enquête publique jusqu’au 29 novembre 2015.
Contactez Jérôme Matagne.

Concertations à venir

• Quartier passif... et massif. Bruxelles-Ville (Haren) : rue de Verdun, 605 à 609, et 608 à 638. Demande de permis d’urbanisme et d’environnement pour construire 7 bâtiments comprenant au total 115 logements passifs, une antenne médicale, un commerce, une crèche et un parking de 166 places. La première mouture de ce projet présentée en 2012 comme un « éco-quartier » prévoyait 177 logements et a reçu un avis défavorable de la Commission de concertation. Les remarques pointaient entre autres une trop grande concentration de logements, une densité inappropriée par rapport au quartier, ainsi que des incidences négatives en terme de mobilité. Concertation le 24 novembre 2015. Contactez Isabelle Hochart.

La rue Neuve remise à neuf. Bruxelles-Ville : rue Neuve et espaces publics avoisinants. La Ville de Bruxelles demande un permis d’urbanisme pour réaménager, de façades à façades, la rue Neuve et certains espaces publics avoisinants. Un dossier à mettre inévitablement en lien avec la mise en piétonnier des boulevards du centre. Concertation le 25 novembre 2015. Contactez Mohamed Benzaouia.

Résultat de concertation

• Jourdan fait place nette. Etterbeek et Bruxelles-Ville : place Jourdan et rue Froissart. Demande de permis d’urbanisme pour réaménager la place et le tronçon de rue de façades à façades. La commission de concertation (le 27 octobre 2015) a rendu un avis unanime favorable (moyennant quelques petites conditions) sur la demande de modification de la place Jourdan. Lire l’avis. Le projet prévoit de supprimer 82 des 112 emplacements de parking sur la place. 30 sont maintenus pour du stationnement de très courte durée et des livraisons. Le projet ne prévoit plus la création d’un parking souterrain sous la place mais l’exploitation du parking existant place Forte dei Marmi (98 emplacements et sous exploité) et la mise à disposition du public du parking du Maelbeek (72 emplacements). Comme quoi, quand on veut... Le permis prévoit aussi de transformer la voirie coté ouest en rue piétonne de sorte que la place soit jointe au trottoir à cet endroit. Ce n’est pas souvent qu’on voit un projet qui met en œuvre cette exigence du plan régional piéton prévoyant que les piétons aient accès à la place sans devoir traverser le trafic motorisé. Il s’agit aussi d’abattre les 30 platanes existant le long des façades pour les remplacer par des arbres répartis sur la place et dans la rue Froissart. Ceux-ci feraient trop d’ombre aux étages des maisons. La Commission de concertation demande de prévoir la plantation de petits arbres sur le pourtour de la place en remplacement des platanes abattus. Devant la Commission de concertation, IEB faisait valoir que dès lors qu’il s’agit d’un pôle de centralité locale qui a vocation d’accueillir une majorité de piétons, il est judicieux de les mettre au cœur du projet et donc tout à fait approprié de supprimer une majorité des parkings sur la place pour que les piétons puissent circuler... Lire les remarques d’IEB. L’optique générale reste tout de même largement influencée par le trafic automobile. Ce qui se manifeste notamment par le nombre d’emplacements de parking résiduels sur la place (30 !). IEB a demandé à ce que le cheminement piéton entre la place et le parc Léopold (situé juste à côté) soit renforcé et sécurisé, par exemple en permettant une traversée piétonne prioritaire et extra large. Les habitants qui se sont exprimés devant la Commission de concertation étaient – presque tous – défavorables au projet. Ils ont peur du trafic supplémentaire qui pourrait être généré dans les rues adjacentes vu la fermeture de la voirie située coté ouest de la place. Cette question a effectivement été peu étudiée dans le rapport d’incidences. Ils sont aussi révoltés par la manière dont la commune gère – ou plus tôt ne gère pas – l’horeca qui n’hésite pas à s’étendre irrégulièrement jusqu’à ne plus laisser passer les piétons ! Contactez Hélène Quoidbach.


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 8 décembre.