Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 16 octobre 2019

Publié le mercredi 16 octobre, par I E B

Plan Good Move
Région bruxelloise. Avant son adoption par le gouvernement, le projet de Plan Régional bruxellois de mobilité, dit « Good Move », est soumis à enquête publique. Les documents en version papier peuvent être consultés auprès des 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale. Le dossier est aussi disponible en ligne. Le plan se compose à la fois d’un volet stratégique et d’un volet opérationnel, il est accompagné d’un rapport sur ses incidences environnementales.
Enquête publique jusqu’au 17 octobre 2019.

- Contactez Thyl Van Gyzegem et Olivier Fourneau.
 

À T&T, la cascade des permis modificatifs continue
Bruxelles-Ville : rue Picard, 7-11-13-15. Demande de permis d’urbanisme pour modifier la gare Maritime et les bâtiments S1, S3, S5 et P-M7/8 de la zone C du site de Tour et Taxis (permis modificatif du permis modificatif 04/PDF/642898 délivré le 04/10/2018).
Enquête publique du 10 au 24 octobre 2019.
Concertation le mardi 5 novembre 2019.
- Contactez Mohamed Benzaouia.
 

Kots en stock
Ixelles : avenue de la Couronne, 308. Demande de permis d’urbanisme pour démolir un dépôt/centre de tri et reconstruire une résidence pour étudiants de 159 chambres.
Enquête publique jusqu’au 25 octobre 2019.
Concertation le 13 novembre 2019.
- Contactez Gautier Briade.
 

Triomphe de l’immobilier
Ixelles : boulevard du Triomphe, Demande de permis mixte pour la construction de 2 immeubles de logement (167 appartements) reliés en sous-sol par un parking commun (141 emplacements) et comportant un espace commercial au rez-de-chaussée (299 m²).
Enquête publique jusqu’au 6 novembre 2019.
Concertation le 20 novembre 2019.
- Contactez Gautier Briade et Thyl Van Gyzegem.
 

Pad Josaphat : alors on dense ?
Schaerbeek et Evere : le Plan d’Aménagement Directeur (PAD) Josaphat vise la construction d’un quartier dit durable de 1 600 logements (45% publics, 55% privés) sur l’une des dernières friches emblématiques de la Région. Un nouveau quartier, jugé trop dense par ses riverains, s’insérant de part et d’autre du chemin de fer dans un site particulièrement enclavé. Le projet prévoit l’équivalent d’une place de parking par logement et une offre en équipements collectifs supérieure aux besoins estimés en lien avec le programme. Un engorgement du site et un report de la circulation sur les voiries alentour déjà saturées sont à craindre. Les naturalistes y ont recensé plus d’un millier d’espèces et déplorent l’imperméabilisation du site au détriment de la préservation de la biodiversité.

Une réunion d’information publique aura lieu le lundi 21 octobre de 19h30 à 21h30, à l’Event Lounge, boulevard Général Wahis, 16F, à 1030 Schaerbeek (au sein de la zone d’activités économiques).
Le dossier est disponible sur perspective.brussels et peut être consulté aux services d’urbanisme des communes de Schaerbeek et Evere. 
Vous pouvez adresser vos réclamations oralement aux fonctionnaires communaux, les envoyer par écrit à l’organisme régional perspective.brussels ou répondre à un questionnaire en ligne.
Enquête publique du 3 octobre au 2 décembre 2019.
- Contactez Stéphanie D’Haenens, Maud Marsin et Gautier Briade.
 

PAD Heyvaert : travailler et/ou habiter ?
Anderlecht, Molenbeek-Saint-Jean et Bruxelles-Ville. Le Plan d’Aménagement Directeur (PAD) Heyvaert et son rapport d’incidences environnementales (RIE) sont soumis à enquête publique. Il concerne un large territoire allant grosso modo de la place de la Duchesse à la chaussée de Mons. Il prévaut sur les autres règlements d’affection des sols et d’aménagement et a donc une grande implication sur le futur de ces quartiers. Ce plan pose et limite la place des activités commerciales et productives, du type d’habitat et d’espaces verts. Pour en savoir plus sur le quartier Heyvaert, lire notre étude « Heyvaert ou les résistances ordinaires d’un quartier populaire  ». Le dossier est consultable sur le site de l’organisme régional perspective.brussels. Vous pouvez adresser vos réclamations oralement aux fonctionnaires des Communes concernées, les envoyer par écrit à l’organisme régional perspective.brussels ou répondre à un questionnaire en ligne.
Enquête publique du 3 octobre au 2 décembre 2019.
- Contactez Cataline Sénéchal.
 

PAD Loi : densité (verticale), mixité et pôle culturel international
Bruxelles-Ville, Ixelles, Etterbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Woluwe-Saint-Pierre. Au programme de ce Plan d’Aménagement Directeur (PAD) Loi, une transformation en profondeur des 10 îlots de la rue de la Loi depuis la petite ceinture jusqu’à la chaussée d’Etterbeek par l’introduction d’une plus grande mixité fonctionnelle (logements, équipements, commerces,etc.), une densification dite « intelligente » (verticale à différentes hauteurs échelonnées et qui prévoit l’ouverture de nouveaux espaces publics), un nombre accru d’espaces verts, etc. Ce PAD vise également à conforter Bruxelles dans son rôle de capitale de l’Europe en y accentuant la concentration des institutions tout en prenant en compte les problèmes environnementaux qui se posent en raison du trafic automobile dense et de la forte imperméabilisation des sols. Il promet par ailleurs une amélioration de la qualité de vie. Dans un quartier où les habitants craignent l’édification de plus de bureaux et de tours, il n’est pas certain que les avis soient unanimes.
Enquête publique du 7 octobre au 5 décembre 2019 (attention : nouvelles dates).
- Contactez Maud Marsin ou Sophie Charlier.
 

PAD Delta-Herrmann-Debroux : le parking, le boulevard… et les immeubles
La Région bruxelloise a mis à l’enquête publique le plan d’Aménagement Directeur « Delta-Herrmann-Debroux ». Au programme, la densification et la requalification d’une des entrées autoroutières de Bruxelles en un boulevard urbain. Il ne faudrait cependant pas réduire le plan à cette seule mesure emblématique : une tour (R+25), de nombreux immeubles et un gigantesque parking de dérivation risquent aussi d’être construits. Pour séparer le bon grain de l’ivraie, vous pouvez consulter les documents de l’enquête publique sur le site de perspective.brussels.
Une réunion publique se tiendra le mardi 22 octobre de 19h30 à 21h30, au Centre Culturel d’Auderghem, boulevard du Souverain, 183, à 1160 Bruxelles.
Enquête publique du 10 octobre au 9 décembre 2019.
- Contactez Olivier Fourneau.
 


Concertations à venir

 
• Détruire un immeuble pour en reconstruire quatre. Watermael-Boitsfort : boulevard du Souverain, 123. Demande de permis d’urbanisme afin de démolir la partie hors sol de l’immeuble de bureau appartenant à la société AXA afin de reconstruire quatre bâtiments dévolus principalement aux logements tout en érigeant un parking de 265 places. Concertation le 17 octobre 2019.
- Contactez Gautier Briade.
 

• Nouveaux sièges pour la RTBF et VRT. Schaerbeek : boulevard Auguste Reyers, 52 et 56. En prélude du futur Plan d’Aménagement Directeur Médiapark, la VRT et la RTBF demandent des permis d’urbanisme et d’environnement afin de démolir des bâtiments et de construire leurs nouveaux sièges. Dans le cas de la VRT, la demande consiste également à implanter un parking temporaire non couvert de 322 emplacements, installer des égouts et des voiries, abattre des arbres et aménager les abords. La RTBF demandait initialement la construction d’un parking temporaire de 289 emplacements, option qui a entre-temps été abandonnée (lire l’article : « Médiapark : la RTBF renonce à son parking provisoire »). Concertation le 24 octobre 2019.
- Contactez Gautier Briade et Thyl Van Gyzegem.
 


Résultat de concertation

• Avis défavorable pour les logements chics de Koramic. Saint-Gilles : chaussée de Charleroi, 233-239 et rue Moris, 24-36. La demande de Koramic Real Estate (construction de 60 logements, parking et commerces sur l’actuel site du Brico de Saint-Gilles) a reçu un avis défavorable de la Commission de concertation (lire l’avis). Cet avis repose sur plusieurs arguments, très détaillés. Le projet a généré une forte mobilisation. À titre d’exemple, nous retiendrons notamment l’attachement des habitants à conserver l’emploi du Brico et son offre commerciale, le souci de garantir la mixité du quartier en construisant du logement social, le besoin de consacrer les intérieurs d’îlots à des zones de tranquillité pour tous et le refus de rentabiliser chaque mètre carré disponible au mépris du confort des habitants actuels et enfin la préservation de l’aspect patrimonial des bâtiments existants.
- Contactez Cataline Sénéchal.


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 12 novembre.