Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 14 juillet 2016

Publié le jeudi 14 juillet, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

NEO passe et re-PRAS !
Bruxelles-Ville : plateau du Heysel. Le 7 décembre 2015, les nuages s’amoncelaient sur le plateau du Heysel autour du projet NEO (voir notre dossier : « Main basse sur le plateau du Heysel »). En effet, le Conseil d’État annulait la partie du plan régional d’affectation du sol (PRAS) autorisant le projet et la création d’une zone d’intérêt régional permettant la création d’un centre international de congrès (3 500 places) et d’un centre commercial de 72 000 m². La décision du Conseil d’État remettait en question la validité du rapport d’incidences environnementales sur plusieurs points : absence de recherche d’autres solutions raisonnables pour le site du Heysel, de sites alternatifs pour accueillir le projet ou encore insuffisance des solutions proposées aux problèmes de mobilité avérés. C’est pourquoi la Région a dû s’atteler à la réalisation d’un rapport d’incidences ce qu’elle a fait à une vitesse VV’. Le cahier des charges était soumis à la Commission régionale de développement en mars 2016 et nous nous retrouvons deux mois plus tard avec un rapport de près de 600 pages. Cette célérité interroge sur l’aptitude de l’étude à répondre aux remarques conséquentes formulées par le Conseil d’État. Le dossier est à l’enquête publique jusqu’au 31 juillet, une bonne lecture estivale ! Vous pouvez y avoir accès ici : http://urbanisme.irisnet.be. Toutes les indications pour formuler vos réclamations sont sur ce lien.
Enquête publique jusqu’au 31 juillet 2016.
Contactez Claire Scohier.

Tour et Taxis : le PPAS à l’enquête pendant les vacances !
Bruxelles-Ville (Laeken). Après des années d’élaboration (l’arrêté du Gouvernement donnant le cadre du PPAS date de 2010), le fruit des négociations entre le promoteur de T&T, la Ville de Bruxelles et la Région de Bruxelles-Capitale (mais sans les comités de quartier) arrive à l’enquête publique en pleines vacances d’été. Malgré la demande express de reporter l’enquête, la Ville est restée inflexible... L’enquête aura donc lieu du 15 août au 15 septembre, comme le lui autorise le COBAT. Une réunion d’information est prévue le jeudi 25 août à 19h30 dans un lieu encore à confirmer. Le PPAS fixera le cadre légal du développement du site pour les prochaines années, avec au programme du logement privé, des bureaux, des commerces et des équipements.
Enquête publique du 18 août au 16 septembre 2016.
Concertation le 28 septembre 2016.
Contactez Mathieu Sonck.

Résultats de concertations

• Un complexe gonflé à bloc. Bruxelles-Ville : rue du Noyer, 211, rue des Patriotes, 81, avenue de Cortenberg et rue Newton. Demande de permis mixte pour la démolition d’un immeuble de bureau, la construction d’un complexe comprenant 3 immeubles à appartements (bloc A : R+11, bloc B : R+15, bloc C : R+8) situés sur un socle commun enterré composé de 3 sous-sols et comprenant 157 emplacements de parking couverts et réaménager un parc existant.
La Commission de concertation a recalé le projet Newton place de Jamblinne de Meux. Il faut dire que le promoteur a vu haut : 3 blocs, avec des gabarits très élevés dans un quartier comprenant des gabarits qui vont du rez+1 à du rez+6. L’affectation prévue est principalement du logement. Avec pour résultats, des problèmes d’ensoleillement pour le voisinage mais également au sein du projet et des effets éoliens.
La Commission a logiquement critiqué la hauteur du projet dans un quartier traditionnel mais aussi la densification très importante de la parcelle. La mobilisation des habitants (qui sont réunis au sein du collectif 1727) a été massive et la Commission de concertation a rendu un avis majoritaire négatif. Lire l’avis. À noter que la Direction régionale de l’Urbanisme et celle des Monuments et Sites se sont abstenues. L’avis majoritaire demande que les 18 900 m² projetés soient ramenés à maximum 14 000 m², tandis que le bâtiment de bureaux existant fait 11 000 m². La Commission demande aussi de réduire les ombres portées sur le bâti environnant et de maintenir le caractère public du parc situé à l’arrière.
Ce projet nous fait penser à la tour Van Maerlant dont le PU vient d’être recalé par le Conseil d’État car la dérogation accordée à la règle de hauteur des constructions prévue dans le RRU (Règlement Régional d’Urbanisme) a été accordée sans motivation adéquate eu égard à l’objectif de la règle de préservation d’une certaine harmonie et la création d’un ensemble urbain cohérent. Lire « Le permis d’urbanisme de la tour Van Maerlant est annulé ! ». Qu’on se le dise... Contactez Hélène Quoidbach.

• Le bonheur est dans le pré. Berchem-Sainte-Agathe : réserve naturelle du Zavelenberg. Projet d’arrêté de désignation officielle de cet espace vert en tant que réserve naturelle régionale et projet de plan de gestion du Zavelenberg. Les documents sont disponibles sur le site de l’administration régionale de l’environnement : www.environnement.brussels. Bruxelles Nature, le Comité de Défense de l’Altitude Cent et Inter-Environnement Bruxelles ont soutenu cette initiative régionale. Le renforcement du réseau écologique bruxellois et des couloirs écologiques doit être poursuivi au sein de la Région. Contactez Sophie Deboucq.

• Des bagnoles sur la terrasse... Uccle : chaussée de La Hulpe, 51-53. Demande de permis temporaire de classe 1A pour l’exploitation d’un parking en plein air pour 285 places sur le site de l’hippodrome de Boitsfort. Le Collège des Bourgmestre et Échevins de la commune d’Uccle a remis un avis défavorable pour la demande de permis d’environnement temporaire en vue de la régularisation des installations actuelles de « La Terrasse ». Lire l’avis. Située au sein d’une zone Natura 2000 classée au patrimoine, La Terrasse y développe un espace de « détente » avec restaurant, piscine et organise de grands événements depuis 2001. Les problèmes de circulation et la pollution lumineuse générés par l’exploitation et les nuisances sonores à des heures tardives ont été épinglés par le Collège. L’activité se déroule donc sans autorisation depuis la mi-mai et prendra fin le 20 juillet. À ce stade, rien n’indique que le projet ne se répétera pas l’an prochain alors que cette demande ne pouvait être introduite qu’une seule fois. Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter le site de l’Association de Comités de Quartiers Ucclois : www.acqu.be. Contactez Sophie Deboucq.

Téléchargez


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 29 septembre.