Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 11 mai 2017

Publié le jeudi 11 mai, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

Sur le chemin de l’école
Forest : avenue du Pont de Luttre, 140. Demande de permis d’urbanisme pour construire une école maternelle et primaire néerlandophone « De Puzzel », d’une superficie de 1 963 m² et d’une capacité de 250 élèves, ainsi qu’une salle de gymnastique, dans le cadre de l’aménagement du pôle « Divercity ». Le dossier peut être consulté sur http://urbanisme.irisnet.be. La construction de cette école entraînera la condamnation définitive du passage Orban-Luttre situé sous la voie de chemin de fer. Or, ce tunnel pourrait être réhabilité à l’usage exclusif des piétons et cyclistes et relier ainsi deux quartiers actuellement séparés par de grands axes routiers. Les habitants souhaitent une modification des plans prévus pour la construction de l’école afin de préserver cette servitude qui encouragerait davantage l’usage de la marche et du vélo à l’échelle locale de manière sécurisée. Ils ont lancé une pétition et proposent un modèle de lettre pour réagir à l’enquête publique : www.change.org.
Enquête publique jusqu’au 11 mai 2017.
Concertation le 30 mai 2017.
Contactez Isabelle Hochart.

Airbnb descend sur la ville
Bruxelles-Ville : boulevard Anspach, 106, et rue des Pierres, 2-4. La SA Grand Central Properties demande un permis d’urbanisme pour changer l’affectation de 3 immeubles de logements avec un rez commercial et sa mezzanine en un établissement hôtelier de 19 appart-hôtels avec le maintien du commerce existant et modifier le bardage autour de la vitrine du n°4 rue des Pierres et de l’extension du n°2 (régularisation). Un projet massif d’hébergement touristique au détriment du logement des Bruxellois.
Enquête publique jusqu’au 12 mai 2017.
Concertation le 23 mai 2017.
Contactez Mohamed Benzaouia.

Place au tram
Bruxelles-Ville (Laeken) : avenues de l’Arbre Ballon, Houba de Strooper, du Général de Ceuninck et square Jean Palfyn. Le Service Public Régional de Bruxelles Mobilité demande un permis d’urbanisme pour intégrer les voies du tram 9, réaménager les voiries et espaces publics de façade à façade, abattre 170 arbres et planter 61 nouveaux sujets.
Enquête publique jusqu’au 16 mai 2017.
Concertation le 24 mai 2017.
Contactez Jérôme Matagne.

Planter Nestor Martin
Ganshoren : rue Nestor Martin. L’administration régionale Bruxelles Environnement demande un permis d’urbanisme pour réaménager l’espace vert de la peupleraie Nestor Martin : abattre 428 arbres et en planter 180, planter des haies, arbustes et couvre-sols, réaménager les chemins de promenade, placer du mobilier, aménager une aire de jeux forestière.
Enquête publique jusqu’au 16 mai 2017.
Concertation le 30 mai 2017.
Contactez Sophie Deboucq.

Bétonner Ernotte
Ixelles : rue Louis Ernotte, 73 à 85, et chaussée de Boitsfort. La Commune d’Ixelles demande un permis pour lotir un terrain en 6 lots, conformément à son Plan particulier d’affectation du sol « Boondael-Ernotte ».
Enquête publique jusqu’au 22 mai 2017.
Concertation le 7 juin 2017.
Contactez Sophie Deboucq.

Marinade à Anderlecht !
Anderlecht : en octobre 2016, le projet de Plan particulier d’affectation du sol (PPAS) censé cadrer le devenir du bassin de Biestebroeck, ce territoire unique de 47 hectares situé de part et d’autre du canal à hauteur du Pont de Cureghem, était soumis à l’enquête publique. C’est un des rares secteurs du territoire régional dédié aux activités productives susceptible d’offrir des emplois peu qualifiés aux Bruxellois. Aussi un des rares endroits où le canal dispose d’un bassin giratoire pour les péniches. À l’heure actuelle, le PPAS est toujours en discussion. Lire notre avis : « Le réaménagement du bassin de Biestebroeck : un géant immobilier inadapté sur des pieds d’argile ». Une partie du périmètre d’action du PPAS est aux mains de deux développeurs immobiliers : la SA Rivand (un terrain de 2,4 hectares) et l’Immobilière de la Petite Île (entendez Atenor qui détient un terrain de 5 hectares) qui viennent d’introduire récemment leurs permis de lotir. Aujourd’hui, le PPAS est de nouveau soumis à l’enquête publique. La raison principale est la volonté de tenir compte d’un projet de marina (un port de plaisance entouré de logements) près du pont de Cureghem. Peu réaliste a priori mais suffisamment apparemment pour modifier le PPAS afin qu’il épouse les contours du projet. D’autres enjeux sont aussi traités tels que les gabarits et la densité des projets immobiliers et les cheminements piétons et cyclistes. La commune d’Anderlecht organise une soirée d’information le jeudi 11 mai de 18h30 à 20 h, à l’Espace 16Arts, rue Rossini, 16. Toutes les informations ici : http://participation-anderlecht.be.
Enquête publique jusqu’au 28 mai 2017.
Concertation le 8 juin 2017.
Contactez Claire Scohier.


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 27 juillet.