Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 10 janvier 2019

Publié le jeudi 10 janvier, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

Hippodrome : arrivée dans le désordre
Bruxelles-Ville (Laeken) : rues Steyls, 16, et Delva, 104-106. Modification des permis d’urbanisme du projet Hippodrome en cours de construction. Pour les bâtiments A’ (appartements, commerces et parking en sous-sol), C (appartements, commerce/horeca et parking en sous-sol), C’ (appartements, commerce et crèche), principalement adapter le nombre d’unités de logement et prévoir 200 emplacements de parking couverts et 25 emplacements à ciel ouvert. Pour l’immeuble B (maison de repos, résidences-services, conciergerie et parking en sous-sol, remplacer 65 résidences-services par 49 lits de maison de repos et 14 résidences-services, augmenter le nombre de lits de maison de repos de 150 à 199, diminuer le nombre d’emplacements de parking couvert (de 57 à 27) et maintenir 33 emplacements de parking à ciel ouvert.
Enquête publique jusqu’au 17 janvier 2019.
Concertation le 29 janvier 2019.
Contactez Sarah De Laet et Mohamed Benzaouia.

Percée Compas à Cureghem
Anderlecht : face aux Abattoirs d’Anderlecht, rues Ropsy Chaudron, 21-25a, et du Compas, 16-44. Demande de permis d’urbanisme pour réaménager un espace pour la vente de détail, réaménager un immeuble de logements, étendre un appart-hôtel, construire un immeuble de logements et construire un parking en sous-sol.
Enquête publique jusqu’au 20 janvier 2019.
Concertation le 24 janvier 2019.
Contactez Claire Scohier.

Résultat de concertation

• Siège de la KBC : grosse opération de démolition-reconstruction et charges d’urbanisme suspendues !? Molenbeek-Saint-Jean : avenue du Port, 12 (siège de la KBC). Demande de permis d’urbanisme et d’environnement pour démolir un bâtiment de bureau existant et construire un ensemble d’immeubles de logements (21 915 m²), un hôtel (4 372 m²), un équipement d’intérêt collectif (66 m²), des bureaux (1 584 m²), des commerces, avec un parking de 200 emplacements en sous-sol et à l’air libre. Si la Commission de concertation a remis un avis favorable, Bruxelles Environnement et Karim Majoros ont quant à eux rendu un avis négatif minoritaire (lire l’avis). À l’époque de l’abrogation du PPAS, BE avait estimé qu’un Rapport d’incidences environnemental n’était pas nécessaire, les raisons évoquées alors étaient qu’en l’absence de PPAS les futurs bâtiments seraient plus bas que ceux qui existent. BE constate qu’il n’en est rien, le projet de Triple Living étant plus haut que les bâtiments de la KBC. Par ailleurs, le promoteur demande à être exempté de charges d’urbanisme car il détruit des m² de bureau pour construire du logement... de standing. Il a en outre expliqué que si charges d’urbanisme il y avait, il ne les affecterait pas en logement social. IEB dans son avis a motivé sa volonté de voir une réduction globale des gabarits des immeubles, l’intégration de logements sociaux via les charges d’urbanisme (lire les remarques d’IEB). Le comité de quartier Le Maritime et plusieurs habitants étaient présents à la Commission et ont notamment insisté sur le fait que le projet ne répond pas aux besoins en logement du quartier, ainsi que sur les nuisances et le non-sens écologique engendré par le choix d’une démolition-reconstruction. À lire également, l’analyse d’IEB : « Little boxes on the hill side ».
Contactez Mohamed Benzaouia et Sarah De Laet.


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 18 juin.