Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Énergie renouvelable : faites-vous entendre !

Publié le jeudi 2 novembre, par Mathias Bienstman, Wannes Starck

Nous vous conseillons de répondre au questionnaire sur le pacte énergétique des ministres de l’Énergie. Mais répondez sans trop réfléchir. Parce que, dès que vous commencez à regarder les questions de trop près, la confusion vous guette.

Lancée la semaine dernière et ouverte jusqu’au 5 novembre, la consultation ne répond pas aux critères minimaux pour s’avérer utile. Des questions et des réponses pas très claires, des choix importants absents et de grosses négligences laissent un arrière-goût de travail bâclé. C’est bien dommage. Sur une question aussi importante que l’avenir énergétique de notre pays, une participation soigneusement préparée des citoyens prend tout son sens.
Une occasion manquée de participation citoyenne

Étant donné que l’enquête comporte un grand nombre de négligences et d’erreurs, il est impossible d’en tirer des conclusions fiables et valides. Mais ce n’est peut-être pas là son véritable objectif. La formulation des questions révèle également un manque de vision de l’avenir énergétique et de la manière dont les citoyens peuvent y participer.

Pourtant, les ingrédients de base du pacte énergétique sont depuis longtemps clairs comme le jour :

Se préparer clairement à la sortie du nucléaire. D’ici 2025, la dernière centrale nucléaire de Belgique devra avoir définitivement fermé ses portes. Si nous cessons d’entretenir le doute, les investissements pour remplacer ces vieilles centrales nucléaires pourront enfin voir le jour.
Moins taxer l’électricité, mais davantage les énergies polluantes. Une taxe sur le CO2 des combustibles fossiles fera automatiquement de l’énergie renouvelable l’alternative la moins chère.
Veiller à ce que nous ne rencontrions plus de problèmes d’ici à 2030 pour atteindre les objectifs en matière d’énergie renouvelable et d’économies d’énergie. Alors, adoptez un plan de croissance ambitieux et ne vous en écartez pas !

S’il n’est pas possible d’établir un questionnaire sérieux...

Wannes Starckx, responsable de la politique énergétique chez Bond Beter Leefmilieu, a dû rire de bon cœur en lisant le questionnaire. Mais il a pensé pouvoir encore faire mieux. Voici quelques-unes de ses « questions alternatives » :

1. Quelle importance accordez-vous à la sécurité d’approvisionnement ?

Une grande importance. Notre énergie ne peut donc pas dépendre des anciennes centrales nucléaires. Elles tombent sans cesse en panne !
Peu d’importance. Les ministres peuvent encore traîner quelques années avant de prendre une décision concrète.

3. À quoi ressemble le mix énergétique idéal ?

Une mesure d’énergie nucléaire incertaine, avec déchets nucléaires, un trait de pétrole brut et un zeste de charbon.
Au shaker, pas à la cuillère !

8. En 2030, nous chaufferons nos maisons avec...

... les bonnes intentions des ministres du Climat.
... les objectifs climatiques manqués.
... des questionnaires inutilisés.

Optez pour 100 % de renouvelable !

Malgré toutes les ambiguïtés de cette enquête énergétique, nous vous invitons à donner votre avis et à remplir le questionnaire. Vous pouvez faire un pas concret supplémentaire en faveur de l’énergie renouvelable en optant pour un fournisseur d’électricité plus écologique. La mise à jour de notre classement des fournisseurs est disponible sur le site monelectriciteverte.be.

Je compare les prix et j’opte pour un fournisseur recommandé.

Mathias Bienstman est chargé de la coordination des politiques chez Bond Beter Leefmilieu (BBL) et auteur de « Op eigen kracht. De bevrijding van gas, olie en kernenergie ». Wannes Starckx est chargé de mission énergie chez BBL. Vous trouverez leur blog complet sur le site Internet de BBL.

Voir en ligne : Greenpeace Belgique

La revue du web

La revue du web

Dernier ajout : 20 novembre.