Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Déchaînement médiatique à Haren

Publié le mercredi 16 septembre 2015, par I E B

Tags :

La pression monte et les esprits s’échauffent de plus en plus contre la construction de la prison à Haren. En effet, les procédures sont en cours et les opposants, conscients de l’urgence et des enjeux en présence, sont plus que jamais déterminés à faire entendre leur voix pour dénoncer ce projet dévastateur à haute valeur spéculative.

La première salve médiatique a été lancée par une carte blanche publiée dans L’Écho du 10 septembre dernier. Les associations de la société civile (habitants, riverains, magistrats...) dénoncent le désastre financier qu’entraînera la construction de la plus grande, la plus chère, la plus problématique prison du pays, à Haren, au Nord-Est de Bruxelles : « Couler la justice avec la mégaprison de Bruxelles-Haren ».

Puis c’est RTL-TVI qui a pris le relais en diffusant un débat sur la méga-prison de Haren dans l’émission « Pour ou contre » : un face-à-face entre Michel Jacobs, secrétaire fédéral CGSP Justice, et Alexis Deswaef comme porte-parole de la plate-forme contre le désastre carcéral (voir le débat sur RTL).

Enfin ce mardi, le comité de Haren a convoqué une conférence de presse sur la ZAD du Keelbeek pour dénoncer et s’opposer à un ordre d’expulsion adressé le 12 septembre aux occupants du terrain alors qu’aucun permis n’a encore été délivré et que par conséquent aucun chantier ne peut démarrer (voir le reportage de la RTBF). Les habitants de Haren, présents aux côtés des Zadistes, ont farouchement affirmé leur soutien aux occupants et leur détermination à continuer la lutte sans se laisser intimider (lire le communiqué de presse de l’asbl Respire).

Si vous souhaitez soutenir la lutte contre le projet de prison, vous pouvez réagir à l’enquête publique sur le détournement du sentier du Keelbeek en envoyant la lettre type à votre disposition, avant le 18 septembre, au Collège des Bourgmestre et Échevins, mais aussi en vous rendant sur place pour visiter les lieux et rencontrer les occupants du Keelbeek encore en liberté.


Présence IEB

Dernier ajout : 8 décembre.