Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Constat pessimiste pour le logement à Bruxelles

Publié le mercredi 8 juin, par IEB

Tags :

La situation sur le marché du logement bruxellois est aujourd’hui interpellante, en raison de la hausse des prix immobiliers, de l’insuffisance en logements accessibles aux ménages modestes, mais aussi des situations de mal-logement que vivent de plus en plus de ménages. Ce sont avant tout les milieux associatifs et académiques qui dénoncent une crise du logement révélatrice et productrice d’inégalités sociales.

L’étude nouvellement publiée de Brussels Studies confirme les craintes d’IEB de voir la crise du logement s’aggraver encore sans mesures fortes prises par les autorités publiques. Lire l’étude : Le logement à Bruxelles : diagnostic et enjeux - Brussels Studies.

La régionalisation de la loi sur les baux est une opportunité unique d’encadrer le marché du logement locatif à Bruxelles, notamment pour éviter les nombreux cas d’abus de propriétaires qui profitent d’une situation tendue pour appliquer à des biens modestes des loyers inacceptables. Ainsi, le dernier opus de l’Observatoire des Loyers nous révèle qu’un appartement en mauvais état se loue plus cher que son équivalent en bon état, car les locataires discriminés n’ont pas d’autres choix que d’accepter à n’importe quelles conditions un logement souvent en deçà des normes édictées par le code du logement.

Seule une grille de référence des loyers associées à une instance d’arbitrage permettant de corriger les abus permettraient de résoudre cette injustice sociale qui touchent des dizaines de milliers de Bruxellois.

C’est ce que la Plateforme Logement réclame à l’heure où le gouvernement s’apprête à approuver en première lecture la nouvelle ordonnance sur les baux. Gageons que cet appel soit entendu...


Actions

Dernier ajout : 2 décembre.