Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Le syndrome du bien-être

Publié le mercredi 22 juin, par Aurélie Dirickx

Les valeurs de bien-être et de développement personnel nourrissent les aspirations de nos sociétés contemporaines. Coaches, salles d’exercice, employeurs, industries alimentaires, compagnies d’assurance et applications smartphone se positionnent en partenaires de la santé physique et psychologique de l’individu. Si la recherche de bien-être est positive en soi, son instrumentalisation tendant vers l’idéologie sociale transparaît en filigrane, d’après Carl Cederström et André Spicer, spécialistes en théorie des organisations. Sur un ton tantôt ironique, tantôt caustique, les auteurs nous dépeignent le portrait d’une société qui érige le bonheur ostentatoire, l’alimentation équilibrée, le contrôle de son corps et la quête spirituelle en de véritables préceptes. Leur ouvrage regorge notamment d’exemples de pratiques nord-américaines qui transforment le bien-être en un diktat, plaçant le culte de l’image et de la performance au cœur de nouvelles formes de mal-être, d’insécurité personne...

Voir en ligne : http://lectures.revues.org/21007

info portfolio

Lectures

Lectures

Dernier ajout : 28 septembre.