Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Bruxelles en mouvements n°286 : l’école sous pression

Publié le mercredi 8 mars, par IEB

Tags : /

Le dernier numéro de Bruxelles en mouvements analyse le système scolaire actuel et son inscription dans la ville, l’école et ses liens avec l’aménagement du territoire. L’occasion pour IEB de donner la parole à différentes personnes du secteur de l’éducation et/ou de l’accompagnement scolaire et extra-scolaire. Un dossier qui coïncide avec l’actualité chargée du Pacte d’excellence. Inégalités, mixité sociale, secteur extra-scolaire, pénurie en équipements, déficit en enseignants qualifiés... Autant d’aspects de l’école à Bruxelles qui sont abordés dans ce numéro.

Cela ne fait aucun doute, l’école revêt des réalités différentes pour les enfants et adolescents bruxellois qui la fréquentent. À la fin du primaire, les enfants de parents peu diplômés ont une probabilité plus élevée que les enfants de parents très diplômés d’avoir redoublé au moins une année. Le système scolaire trie, sépare et renforce les inégalités sociales qui se prolongent ensuite au niveau du marché du travail.

La mixité sociale, mot d’ordre institutionnel, est la solution plébiscitée et mise en œuvre tant au niveau des projets d’aménagement urbain, visant à « améliorer » la qualité de vie, qu’au sein de l’école pour résoudre les problèmes d’échec scolaire. Mais la mixité sociale des quartiers assure-t-elle une mixité sociale dans les écoles ? Et est-ce là un gage de réussite pour les élèves ?

Le dossier « L’école sous pression » débat de ces questions, offrant un point de vue ni unifié ni exhaustif. L’occasion aussi pour IEB de se préoccuper du secteur extra-scolaire au sein duquel les écoles de devoirs tentent de redonner du goût et du sens aux apprentissages, et dont la réalité de terrain est peu voire mal connue.

Sous l’angle de l’aménagement du territoire, IEB propose aussi un regard critique sur le fonctionnement des écoles mises sous pression : la pénurie en équipements et le déficit en enseignants qualifiés face à la hausse démographique sont inquiétants et engendrent pour les écoliers un quotidien souvent peu enviable.


Prises de position

Dernier ajout : 15 décembre.