Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Bruxelles, capitale verte européenne en 2015 ?

Publié le lundi 29 avril 2013, par IEB

Une occasion de rappeler au gouvernement vos priorités en matière d’environnement et d’aménagement du territoire et de soutenir la candidature bruxelloise, si vous le désirez...

Bruxelles a été sélectionnée par la Commission européenne comme finaliste du prix capitale verte européenne en 2015. Il s’agit là d’une sélection sur base d’un dossier remis par la Région en octobre dernier, et qui répond à une série de questions techniques. Elles ont été analysées par 12 experts européens qui ont retenu la candidature bruxelloise parmi les 8 villes candidates.

Un site web (www.villedurable.be) reprend les grandes lignes de la candidature bruxelloise et contient une pétition de soutien. Depuis peu il propose également une boîte à idées permettant à chaque citoyen de donner son avis sur ce qu’il conviendrait de faire pour aller plus loin.

Voilà une occasion de vous exprimer, de rappeler au gouvernement vos priorités et de soutenir la candidature bruxelloise, si vous le désirez...

L’appel entretient une certaine confusion entre les concepts « fourre-tout » de ville verte et de ville durable. Le concours européen ne s’attache qu’à la ville verte là où la Région entend promouvoir plutôt celui de ville durable. Théoriquement, entre les deux, il y a un monde : c’est la question sociale ! De celle-ci, peu de traces dans les critères de la Commission européenne.

Faut-il pour autant boycotter l’initiative bruxelloise ? Nous ne le pensons pas. Faisons de Bruxelles la ville verte 2015, ce qui nous permettra de rappeler au gouvernement ses engagements pour améliorer notre environnement et sa propre rhétorique autour du plan régional de développement durable et de la ville durable qui devrait placer la question sociale au centre de ses préoccupations...

Vous êtes à cours d’idées pour contribuer au débat ? Voici quelques idées simples pour améliorer le classement de Bruxelles dans quelques-uns des 12 critères retenus pour ce concours...

Aménagement du territoire

La forêt de Soignes, la promenade verte, le PRDD (le Plan Régional de Développement Durable censé être soumis à l’enquête publique sous peu), les contrats de quartier durables et le (futur) parc de Tour et Taxis font de Bruxelles la 3e meilleure candidate sur 8 dans les épreuves de sélection.

C’est l’occasion de réclamer que toute opération de démolition-reconstruction soit soumise à une analyse de bilan carbone. De quoi relativiser l’intérêt de la densification du quartier européen dans un marché de bureau largement saturé par une offre pléthorique.

Nature et biodiversité

Bruxelles est classée 5e sur 8 candidats. Il semblerait que les concepts de maillages vert et bleu n’aient pas convaincu. Voilà l’occasion de donner de bonnes idées basées sur l’expertise locale des habitants...

Transport et qualité de l’air

Le dossier présentant les finalistes classe Bruxelles 2e en matière de qualité de l’air. Un résultat étonnant quand on sait que dans d’autres sphères, Bruxelles est classée deuxième ville la plus polluée d’Europe en matière de pollution en particules fines. En réalité, cette bonne cote nous est attribuée en prévision des objectifs annoncés (et non des résultats) par le gouvernement dans le plan de mobilité IRIS 2. Nous suggérons dès lors au gouvernement d’instaurer au plus vite un péage urbain et à respecter ses engagements (jusqu’ici non tenus) de réduction de la pression automobile de 20% d’ici 2018.


Actions

Dernier ajout : 20 octobre.