Inter-Environnement Bruxelles

Balade électromagnétique

Dimanche 14 novembre 2010 15:00

Publié le mercredi 10 novembre 2010, par I E B
Version imprimable

Dimanche 14 novembre, le groupe de citoyens « Dé-mobilisation » organise une « balade électromagnétique » pour découvrir où sont placées les antennes GSM et quel niveau de radiation elles émettent.

Balade électromagnétique · Dimanche 14 novembre, le groupe de citoyens « Dé-mobilisation » organise une « balade électromagnétique » pour découvrir où sont placées les antennes GSM et quel niveau de radiation elles émettent.

Par cette action, le collectif vise à mettre en évidence l’accroissement du nombre d’antennes et les niveaux élevés des champs électromagnétiques.
La promenade débutera ce dimanche 14 novembre à 15 h, à la station de métro Hankar à Auderghem. Elle sera suivie de la projection du film documentaire « Full Signal » et d’un débat sur la société sans fil qui se tiendront à partir de 17 h, rue Idiers, 14, 1160 Auderghem. La participation aux frais est libre.

Infos : Gérald, 02/534 47 42, retouraufilaire@gmail.com.

L’action est à l’initiative d’un groupe citoyens, nommé « Dé-mobilisation ». Le groupe est composé d’habitants de la Région bruxelloise, qui sont préoccupés par l’accroissement du nombre d’antennes GSM.

Il ne s’agit pas seulement des antennes placées sur les toits, mais aussi des antennes de micro-cellule qui sont placées (et cachées) sur les façade des bâtiments et dans certaines communes, dissimulées à l’intérieur d’enseignes. Ces antennes sont moins puissantes que les grandes antennes, mais à cause de leur proximité elles causent des champs électromagnétiques très élevés. Souvent ces micro-antennes sont cachées, donc les gens qui travaillent ou habitent près d’elles sont fortement exposés sans le savoir.

Par cette action, « Dé-mobilisation » veut :

  • sensibiliser les gens aux effets sanitaires des antennes GSM.
  • dénoncer les pratiques inquiétantes des opérateurs et des organes publics de contrôle des niveaux de radiation.
  • responsabiliser les pouvoirs communaux, plus à même de veiller à notre santé.

Avec deux appareils de mesure, « Dé-mobilisation » mesurera le niveau des champs électromagnétiques. Ainsi il sera possible de comparer les mesures avec la nouvelle norme bruxelloise et en regard des normes de santé publique que « Dé-mobilisation » préconise (0,6Volts/m à tout moment et à tout endroit, comme norme intermédiaire avant de juger les effets sur les habitants et leur santé).

Après la promenade, vous pourrez assister à la projection du film documentaire « Full Signal », suivie d’un débat sur la société sans fil.


Agenda

Dernier ajout : 2 avril.