Inter-Environnement Bruxelles

Avenue du Port : non au béton, oui à un projet durable !

Publié le mardi 4 février, par IEB
Version imprimable

Tout casser et tout refaire, un projet en contradiction flagrante avec les objectifs de transition écologique annoncés par la Région !

Photo : http://www.irismonument.be/fr.Bruxelles_Extension_Nord.Avenue_du_Port.html#&gid=1&pid=1

Dans la Déclaration de politique gouvernementale de la Région bruxelloise, on peut lire : « La Région mettra la transition au centre de sa stratégie économique et orientera progressivement tous les outils de soutien économique vers des modèles de production décarbonés et l’économie circulaire et régénérative. (...) Elle se dotera d’une stratégie d’adaptation urbaine anticipant les conséquences des dérèglements climatiques et des risques environnementaux, économiques et sociaux qui en découlent. (...) La préservation du patrimoine fera partie intégrante de la stratégie de rénovation ».

Pourtant, le 24 décembre dernier, le Secrétaire d’État Pascal SMET délivrait le permis d’urbanisme visant à transformer radicalement l’avenue du Port et sa morphologie.

Rappelons que :

  • Depuis 2008 nous luttons pour que l’avenue soit restaurée.
  • En 2011, des milliers de Bruxellois.e.s se mobilisaient pour la sauver
  • Le remplacement des pavés par du béton est un réflexe hérité du tout-à-la-voiture.
  • La Commission Royale des Monuments et des Sites s’est prononcée pour le classement de l’avenue du Port.

Nous disons :
OUI à la préservation de cette emblématique avenue industrielle et portuaire.
NON à son remplacement par une banale voirie bétonnée.

OUI à l’économie circulaire, grâce au réemploi des 1 100&nsp;000 pavés inusables et qui sont déjà sur place.
NON à l’émission de CO2, engendrée par un bétonnage insensé et inutile.

OUI au maintien des arbres centenaires et à l’ombre qu’ils procurent.
NON à l’abattage des 85 platanes, côté Tour et Taxis.

Nous réclamons le maintien des caractéristiques patrimoniales essentielles de l’avenue du Port, dans une restauration qui permette son usage moderne par :

  • la réfection de la voirie pavée dans les règles de l’art ;
  • le maintien de la symétrie de l’avenue par le placement de pistes cyclables des deux côtés de la chaussée ;
  • la replantation des arbres manquants ;
  • la sécurisation de l’accès des camions aux entreprises ;
  • la réalisation de traversées piétonnes et cyclistes sécurisées ;
  • l’installation d’un éclairage qui reflète le caractère apaisé de cette voirie...

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, chaque petit geste compte, les grands gestes, encore plus !

Parce que protection du patrimoine, urgence climatique et mobilité douce se rejoignent.

SAUVONS L’AVENUE DU PORT EN LA RESTAURANT !

ARAU (Atelier de Recherche et d’Action Urbaines)
IEB (Inter-Environnement Bruxelles)
BruxellesFabriques

Voir en ligne : Pétition


Prises de position

Dernier ajout : 19 février.